First date (9): Serge

Il arrive à tout le monde d’inventer quelques mythos, histoire d’enjoliver la life, normal j’ai envie de dire. Une fois de temps en temps, un petit mensonge ça passe quoi. Mais Serge est Mister Mytho. Et moi les mythos, j’aime pas. Mais vraiment pas.

Parfois, je suis tellement, mais tellement à l’ouest que je me rends même pas compte de ce que je dis ou ce que je fais. Ben tu vois, sur Tinder, Serge avait mis en photo de profil Robert De Niro jeune, en noir et blanc, genre exactement cette photo:

deniro

Idiote que je suis, je me suis dit « chouette, un daron! En plus il est pas mal, genre typé rital j’adore. » Oui oui, je suis conne hein parfois. LOL dans ta tête lecteur, tu peux te moquer. Surtout que je m’étonne de bêtise moi même sur ce coup. Mais je me fais bien marrer parce que c’est tellement gros.

Bref, je like illico la photo, normal. On commence à parler… Il s’appelle Léonard, il a deux petites filles et habite Paris. Son boulot? Il ne veut pas en parler. Sa situation? Il en pleine séparation, c’est très difficile, sa nana est infecte avec lui. D’ac d’ac. Par contre, impossible d’avoir une photo son visage, ah si! J’ai eu droit à une pauvre photo de merde, genre moitié de visage à contre jour => CI-MER mec.

sergio9

Avant la rencontre, nos discussions sont axées sur tout et n’importe quoi… Léonard aime le jazz, le cinéma, les vieilles motos, les tatouages. On parle un peu de cul aussi. Je vais pas te mentir mais j’aime pas trop parler préférence/goût en la matière, car la rencontre peut très bien se passer comme ça peut très bien ne rien donner du tout. Du coup, à présent, j’évite soigneusement le sujet. Pas que ça me met mal à l’aise hein, mais voilà, autant garder un peu de mystère quoi. Mais je sens que derrière son téléphone, le sujet démange Léonard.

Bref, on décide de se voir. Dans une ville près de chez moi, fin du mois de juin, un week-end. Je le vois au loin, je me dis…. »ah…ben dommage. » Mais je suis pas une connasse (tu le sais bien) je suis allée à sa rencontre et ce malgré ma petite déception.

Comment était physiquement Léonard? Pas très grand, assez carré, crâne rasé, beubar de hipster, casque de moto à la main, cuir, chino et chaussures pas trop mal. J’ai pas trop kiffé ses yeux rapprochés, mais bon, ce n’est pas très grave hein. Moi même je suis pas un avion de chasse (surtout que je vole pas très haut).

sergio4

On commande une binouse et là… Le clown retire son masque => il s’appelle en réalité Serge (c’est moins cool que Léonard), il est flic (ah…dommage j’aime pas trop les uniformes) et il est marié (ça c’est bon je le sais) et… c’est pas la grande extase avec sa nana. Enfin… C’est ce qu’il m’a raconté à ce moment là. Parce qu’en fait, en vrai de vrai, en creusant un peu plus au fil de nos rendez-vous, tout allait très bien avec elle. Il ne compte absolument pas quitter sa femme, tout se passe super à la maison, les enfants vont bien merci. C’est juste que Serge aimait beaucoup sortir de chez lui pendant que Madame gérait les enfants. Du coup, j’ai pas réellement apprécié que Léonard = Serge (wtf pourquoi?), que son boulot = la police, que son couple c’est pas trop ça = tout va bien en fait et steuplé arrête de m’en parler, qu’il n’habite pas là = mais plutôt ici. Mouais… Bof bof. Je kiffe pas trop ma race d’être baladée, je n’aime pas cette façon de faire. Pourquoi mentir sérieux?! Je trouve ça tellement naze… Presque aussi naze que de ne pas reconnaître De Niro en photo.. Ah!

ALERTE PARENTHESE: on va remettre les choses au clair cher lecteur (ou lectrice, m’en veux pas, je jongle souvent entre masculin et féminin, mais sinon je dis « tu » et on se comprend). A cette époque, je découvrais tout juste les joies du célibat et très honnêtement le fait qu’il soit marié ne me gênait pas du tout, mais alors pas du tout! Je n’étais absolument pas dans la recherche du mec avec qui me marier, du père de mes enfants (cimer c’est déjà fait) bref t’as pigé.

Désolée pour ces multiples digressions, revenons au rencard!

sergio6

On commande un bière, on parle… on parle… on parle… La pinte se vide. Alors du coup, on commande à manger (mais c’était pas assez bien pour monsieur… ben ouais merci de me faire comprendre qu’en dehors de Paris tout n’est que caca, belle ouverture d’esprit mec) et on papote tellement qu’on décide de prendre un dernier verre. Il faisait plutôt bon, on était en terrasse et je crois que la pinte + le demi + le dernier verre ont rendus méga hot dog le père Serge qui… M’a chopé au moment où je ne m’y attendais pas. Oui je sais, encore une fois, je suis tellement trop naze pour décoder les signaux des autres, à savoir si je plais ou pas. Ouais, rappelle toi avec Guillaume, Benoît et Damien. Quand je te dis que je suis bête, c’est que je le suis, je sais le reconnaître de diou!

sergio1

Bref, la soirée était cool => j’avais bien bu, j’avais bien mangé, je parlais bien avec lui, il faisait bon, il sentait super bon, c’était bien chouette. Bien que physiquement c’était pas ouf de chez ouf, je l’aimais bien quand même. Me suis laissée aller, nous sommes allés chez moi (ouais sa nana et ses filles sont chez lui) et j’avoue j’ai mordu grave à l’hameçon. Hameçon que je n’ai pas fait que mordre (t’as capté hein avoue coquinou), on a passé un sacré bon moment.

Moments qui se sont répétés 7 fois, étalés sur 3 mois. Et j’avoue, c’était un peu n’importe quoi… Disons-le clairement c’était uniquement pour le sexe hein. Après je vais pas te mentir, c’était carrément génial avec lui. Il réunissait tout => méga bon coup, toujours dispo quand je le voulais, hygiène irréprochable, méga endurance de dingue, j’ai découvert plein de trucs trop marrants avec lui. Bref, c’était vachement bien.

MAIS!

Il avait pris l’habitude de vouloir papoter via SMS TOUS.LES.JOURS à midi. Déjà, je bosse et puis t’es absolument pas mon mec et j’ai rien à te devoir, tu es juste un mec avec qui je couche une fois de temps en temps. Rien de plus. Il avait instauré une sorte de petite relation qui ne me convenait pas du tout. Et puis sa position => mec, t’es marié bordel, laisse moi tranquille. Et puis voilà ce qui m’a fortement dérangé… le fait qu’il soit marié. Qu’il trompe sa nana, la maman de ses enfants, je ne trouvais pas ça respectueux, mais du tout. Je suis une meuf qui s’éclate, mais qui a tout de même un minimum de valeur (hu). J’ai pensé à cette nana, à cette maman qui devait tout faire le soir pour les enfants (les laver, leur faire à manger, les coucher etc.) tandis que lui était peinard.

sergio3

A un moment, je ne cautionnais plus tout ça. Ca m’a gonflé, il m’a gonflé, j’ai tout ignoré. Ses sms, ses appels… Bref. Il a quand même continué à m’envoyer quelques messages et des superlikes sur Tinder, mais voilà… ça peut s’arrêter steuplé?

sergio2

Allez, à la prochaine les gars!

Une réflexion sur “First date (9): Serge

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s