Les détails qui me font me défiler.

Parfois la vie est faite d’absurdités. Parfois je suis pleine d’absurdités. Mais j’assume, toujours.

Bref, tout ça pour te dire que ouais les mecs, il suffit d’un petit truc de pacotille pour que je me défile au dernier moment et que j’offre une fin de soirée digne d’un scénar de merde. Attention, je parle du fait que je veux pas passer à la casserole (pas du fait que je veux pas voir le mec en question!) => j’espère que tu as suivi ce que j’ai écris

Partons du début, un match sur Tinder. Un bête match comme il en existe plein. Les premiers échanges sont fluides, naturels, il est drôle, tu te sens drôle, ça passe à l’aise. T’as qu’une envie… Le voir. Il n’a qu’une envie, te voir. Bref, TMTC tu sens que la soirée s’annonce explosive de ouf tellement tout est rose poudré…ou plutôt rouge excité de ouf. T’as plus tes règles d’ailleurs, tu te sens comme Queen B, tu le sais cette soirée elle est pour toi.

Le soir du date: la préparation dans ta salle de bain s’annonce longue, très longue. Ca fait 3 semaines que tes mollets n’ont pas croisé de lame de rasoir Gillette Fusion Sensor Hydro Flex Xtrem Power Mac 8, enfin je parle de tes jambes là… On en parle du reste? Les oursins sous tes bras et le hérisson entre tes cuisses. Allez beauté, fous moi un coup de baguette magique et lave tes cheveux gras qui sentent la frite et oublie pas de crémer toussa.

detail4

Bref, tu sors le grand jeu: mascara volume x12 Punky Brewster, le slim gainant spécial gros cul, les boots avec talons (mais pas plus de 5 cm sinon ça fait cocotte), la chemise loose et le blaser cool. Avant de partir tu hésites encore entre ton sac à main crème ou le noir… Et puis finalement dans un soucis « meuf underground », tu prends rien. Tu aimes créer la surprise et tu te surprends à te faire un dialogue fictif dans ta tête « ah mais t’as pas de sac toi? T’es vraiment pas comme les autres filles tu sais… Tu m’étonnes vraiment, je te trouve si différente et si proche de moi en même temps… »

La minute M arrive à grand pas… Mais comme une teubé t’as accepté un rendez-vous dans un quartier quasi inconnu de tes souvenirs, bref t’es en retard. Tu l’appelles car t’es pas une connasse, tu préviens que tu y seras dans 15 minutes. Tu y es, tu sais qu’il arrive dans quelques secondes, une dernière petite retouche main dans les cheveux et tu le vois au loin.

detail2

Et tu vois que l’homme devant toi… ne marche pas mais sautille comme une caillera en mode Eminem des années 2003 à Chatelet, jogging remonté sur un mollet (tu te souviens de cette triste époque?!). Et c’est à ce moment là que tu regrettes d’avoir mis ta best culotte ever…La Princesse Tam-Tam qui t’a coûté une blinde. Hors soldes en plus, genre 45 boulettes.

detail6

Ah putain… Ce détail de merde, ce truc de pacotille, ce petit je-ne-sais-quoi (mais tu sais en fait) qui fait que… Le rouge sang se transforme en vert caca d’oie. Comme une vieille crotte de pigeon qui aurait bouffé mexicain, celui qui se lâche au dessus de ton épaule ou sur le pare-choc de ta voiture fraîchement lavée aux rouleaux. Tu optes pour l’expresso au lieu de la pinte, tu prie le Caprice des Dieux pour que ça se passe vite et que tu rentres chez oit.

Pour toi, je répertorie les détails qui ont fait que…Je suis rentrée chez moi:

  • le gars qui marche vraiment, mais vraiment chelou, genre j’avais jamais vu ça de ma vie
  • des mains aussi grandes que les miennes (et TMTC je mesure même pas 1m60)
  • une commande de mojito => mec t’es sérieux
  • le sourire de Vanessa Paradis mais coloré en jaunâtre et tacheté de brun, du plus bel effet
  • une odeur corporelle acide combo odeur de linge moisi (car il arrive pas à sécher à cause du temps humide)
  • une chaîne en argent autour du coup
  • une collocation
  • un tapis de couleur prune
  • un tee-shirt en col V
  • une invitation chez Hippopotamus
  • des regards trop insistants sur le téléphone et les fesses des meufs qui passent
  • un roulage de pelles affreux avec les dents qui s’entrechoquent

 

TMTC je suis pas la seule dans ce cas. Je sais que toi aussi t’as eu ton lot de misères oculaire.

Le pire c’est que tu rentres chez toi avec un seum de fou: tu te démaquilles face à ton miroir, t’es dégoûtée d’avoir fait le brushing de la mort, tes cheveux sentent encore la violette, ton rouge à lèvres n’a pas eu le temps de virer en ombré lips dégueulasse, t’es douce comme une enfant. Bref, ce soir, tu vas pas niquer. A toi la dernière saison de GOT \o/

detail7

7 réflexions sur “Les détails qui me font me défiler.

  1. Haha mais tellement l’histoire de la démarche ! Le pire ? Le mec était déjà installé à table donc je n’ai remarqué ce « détail » qu’à la fin du rencard… Auquel je n’ai pas donné suite du coup !

    J'aime

      1. Oh oui c’est pire parce que tout s’était très bien passé jusqu’à ce fatidique moment ! D’un coup plein de choses ont défilé devant mes yeux, les longues balades à la plage, faire du shopping, nos enfants qui pourraient avoir le même défaut (comment ça je m’emballe ?) et tutti quanti… Aujourd’hui rien qu’à repenser à sa démarche je suis morte de rire mais sur le coup j’étais dégoûtée ! (et en même temps je me suis dit que de toute façon c’était trop beau pour être vrai !)

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s