First date (13): Jonathan

Jonathan. Beau brun à baskets Nike. Beau mec intelligent. Jonathan… Ouais ben tu sais quoi? Ça aurait pu le faire…Et puis en fait parfois l’incompatibilité est totale, mais TO-TALE.

Jonathan, revenons à notre mouton.

Je l’ai tout d’abord capté sur Ok StCupid, tu sais je t’en avais parlé y’a déjà un petit moment de cette application de rencontres. Au début je trouvais ça funky et puis finalement, j’ai plus du tout aimé. Pour ne pas dire que c’est naze. Mais je te conseille quand même de t’inscrire pour que tu te fasse une idée du truc et pour changer de l’indétrônable Tinder. On s’était donc capté sur OKC  Jonathan et moi et on s’était même parlé. Mais rien de foufou, je ne sais pas, je pense que je n’avais pas trop accroché à l’époque avec lui. Je pense que le fait qu’il parle beaucoup de cul m’avait un peu refroidi. Moi j’aime pas parler de cul avant de voir le mec. C’est nul. On avait arrêté de se parler très rapidement. Et puis plus rien. Ignorance des deux côtés. Nul, sale, deux. Bref, la vie continue mon ami.

mv1

Quelques mois plus tard, je suis sur Tinder et je tombe sur sa photo de profil qui me dit quelque chose. Yo évidemment que ça me dit quelque chose! Je like son profil et HEYYYY it’s a match! Me suis quand même trouvée un peu co-conne sur les bords mais s’en est suivi une discussion plutôt rapide entre nous. Rien de ouf mais je l’ai trouvé très cool cette fois-ci. Chelou hein. Déjà il se souvenait de moi et au lieu de parler de cul il m’a parlé d’autres choses. Ça c’est vachement plus intéressant quand même.

Finalement, on décide de se voir. Je me souviens encore de ce soir là car c’était une nuit en pleine période de grosse chaleur à Paris. Bordel, il devait faire environ 36 degrés vers 21.30 quand on s’est vus. Je vais pas te mentir j’avais les cheveux qui bouclaient alors que j’avais fait un brushing.

On s’est donné RDV dans le 14ème… Pas mon quartier favori je vais t’avouer, mais j’étais dans le coin avec une amie qui (elle) voulait pas bouger ses fesses de son quartier. Comme je suis de banlieue et en voiture, on va dire que j’ai pas mon mot à dire… BREF!

Je le vois pas arriver en fait car j’avais le nez fourré sur l’écran de mon téléphone (c’était pour faire genre en fait TMTC que c’est mieux de faire ass) et j’ai levé la tête et me suis retrouvée nez à nez face… Face à une mare de sueur. Le gars était en putain de nage, le gars était en galère, le gars avait bien chaud bordel:

  • Cheveux collés sur le crâne
  • Perles de sueurs qui tombaient du menton
  • tee-shirt trempé avec le V de la victoire de la sueur
  • mains plus que moites car humides

FRANCE-POLITICS-PARTIES-GOVERNMENT-PS

Je me demande s’il pouvait voir. Je sais pas si ça t’est déjà arrivé, mais lors d’un effort avec beaucoup de transpi sur le visage, parfois j’en ai dans les yeux et je vois trouble. Je te jure. Ca m’est arrivé quelques fois, du temps jadis où je faisais du sport. Epoque révolue depuis car je chiale dans mon jean taille 38/40. Alors que je voudrais un 36/38. Bref. Tu t’en fous et je le comprends parfaitement.

Il me présente ses excuses car il a beaucoup très trop fort chaud. Je lui propose même un mouchoir pour qu’il puisse y voir clair. Il accepte et le tue en 2 secondes 08.

mv8

On marche quelques minutes et on se pose en terrasse pour se rafraîchir à coup de pintes. Je me rends compte que le mec est Speedy Gonzales: super speed. Mais vraiment super speed. Même sa façon de cligner des yeux trahissait sa forte speeditude. Il parlait vite, buvait vite, se recoiffait vite, allait faire pipi vite, regardait les gens dans la rue vite. En fait avec un peu de recul, je pense que le gars avait gobé/sniffé un truc, pas possible d’être comme ça au naturel. Ouais, je pense que c’est ça -_-

mv4

Le temps passe et Jonathan sèche peu à peu, la sueur s’évapore et il retrouve forme humaine. Les pintes font qu’il est de plus en plus séduisant. Du coup, l’alcool me donne de plus en plus d’assurance et j’avoue à mon date mon soucis des premières pelles reçues par surprise. Je lui dis donc « Je sais pas si je plais, du coup, faut plutôt y aller cash avec moi en général ». Et bim la punchline de la meuf (en chien).

mv5

Bien bien bien…Ce sera chose faite lorsqu’il me ramènera près de ma voiture (j’étais moins bourrée hein je te rassure tout de suite, je suis pas ouf à ce point là). Une grosse pelle…Qui me parait très maladroite. Pas dégueulasse mais maladroite. Étrange cette sensation d’inconfort et de petit malaise. Jamais ça ne m’était arrivé à ce point là. Le gars a tout de même 32 ans, je trouve bizarre sa façon d’embrasser comme quand j’étais au collège. Attends je t’ai pas tout dit…A un moment nos dents se sont claquées! Je te jure! Claquage de chicos, ça t’est déjà arrivé? Moi first time of my life! Ben c’est pas agréable.

mv2

J’ai écrit plus haut que j’étais en chien.

Mais j’ai aussi écrit plus haut que la pelle était pas top.

Bah il est monté dans ma voiture.

Cherche pas. Même moi je me suis pas comprise.

On est arrivés chez moi et on a papoté pendant deux heures sur les bandes dessinées. Sujet hautement important pour moi qui en lis beaucoup. Et puis par la suite…Bah ça va, oui, j’ai couché avec Jonathan. Le premier soir. Ouais je say. Pour certains c’est cool et pour d’autres c’est no way. Tiens tu sais quoi? Ça sera l’objet d’un prochain article, parce que je me dois de récolter des témoignages auprès de mes potes et potesses afin de faire des statistiques et te sortir ma théorie. Je pense que ça va t’intéresser.

Ce que j’ai pensé de ce (court)  instant? Je te renvoie à ce que j’ai écrit tout en haut de mon article « incompatibilité totale ». C’est dingue, mais oui, ça arrive. Nous avons continué dans le claquage de dents, nos rythmes étaient différents, pas la même cadence, je n’aimais pas sa façon de me toucher, de m’embrasser (logique), je sais pas…C’est pas la première fois qui restera gravée à jamais dans ma mémoire tu vois. Je dirais pas non plus un mauvais souvenir, nooooooooooooooooooooooooon loin de là (il lit beaucoup de bandes dessinées donc il marque des points à la base, cherche pas) mais voilà…

Jonathan sera le gars dont je me souviendrai en faisant cette tête: « Ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh ouais lui… -_-‘  J’avais oublié que j’ai couché avec tiens »

Bref, on s’est connus dans une marée de sueur, on s’est quittés dans une marée de sueur. Mais il a pris un taxi pour rentrer chez lui. Mes draps étaient propres. Faut pas déconner.

mv3

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s