First date (29) : Kévin

J’ai pour habitude de ne (plus) pas faire venir les mecs que je rencontre dans ma banlieue tout simplement parce qu’il n’y a rien => pas de bars en bas de chez moi, pas de truc cool où se poser, que dalle, nada. Et comme à 98% du temps je matche avec des mecs qui habitent Paris, je me déplace tout le temps. Et puis je suis une amoureuse de Paris, 20 ans d’ancienneté mais c’est pas pour autant que je me considère comme une meuf du nord. Non non non, je reste une fille du sud-est moi.

Kévin est le 29ème mec que je rencontre. Tu te doutes forcément qu’entre temps, j’ai pu découvrir des bars, des coins dans la ville. Plus ou moins chouettes d’ailleurs, mais le fait de bouger mon cucul hors de ma banlieue me permet de voir pas mal de trucs et de quartiers différents, ce que je trouve assez cool.

La rencontre avec Kévin s’est très vite faite, en gros on s’est matchés l’après-midi et on s’est vus le soir même. Ouais je sais, c’est du rapide mais parfois mieux vaut se voir que discuter des jours et des jours entiers et perdre son temps. Je suis le genre de meuf à ne pas trop vouloir perdre de temps => rappelle-toi que je suis dans une phase… disons plutôt compulsive de rencontres et je veux voir du monde. Tu comprendras cette dernière phrase comme tu le sens, je dis rien de plus moi.

Bref, il n’est pas très loquace à l’écrit le petit Kévin, il me dit qu’il est bien plus bavard en vrai. Okay, bon, d’accord pas de souci Kévin. Voyons-nous cher ami. Il m’annonce qu’il habite dans un coin très résidentiel dans Paris. Tellement résidentiel qu’il n’y a pas grand chose pour aller boire un verre. Si y’a des trucs j’exagère, mais pas de petit rade cool et décontracté comme j’ai l’habitude de fréquenter. Uniquement un bar immense situé sur un carrefour dans lequel se donnent rendez-vous les touristes du quartier => autrement dit beaucoup beaucoup de monde, au service ils sont imbuvables, prix abusés et musique de mauvais goût => cocktail que peu de personnes apprécient. Kévin me prévient immédiatement, c’est vraiment pas funky mais c’est le seul truc dans le coin. Je propose qu’on aille ailleurs… Mais « Non non, pourquoi tu veux aller ailleurs? »

giphy (3)

Comme monsieur a la flemme de bouger de son quartier (tiens, j’ai déjà entendu ça des centaines de fois), on ira dans ce bar. Wouh, j’ai hâte.

Je me rends donc dans son arrondissement, je n’ai clairement pas du tout, mais pas du tout l’habitude d’y aller et c’est même la première fois de ma life que j’y mets les pieds. Je suis en retard, on se refait pas. Mais j’étais pas hyper loin car avant je suis allée me faire un petit resto OKLM avec une copine. Ce qui est pas plus mal car :

  • Si tu passes une chouette soirée avec ta pote et que tu rencontres un mec bien sympa, la soirée ne peut que très bien se terminer
  • Si tu passes une chouette soirée avec ta pote et que tu rencontres un mec super con, la soirée n’est pas perdue à 100%

=> toujours tirer du positif de n’importe quelle situation

Toujours voir le bon côté des choses. Toujours.

Ben sache qu’après le restaurant avec ma pote, j’aurais dû rentrer directement chez moi.

Kévin m’attend près du bar. Il est exactement comme sur ses photos et … également très très froid, comme à l’écrit.

giphy

Sacré Kévin. Je me dis que c’est parce qu’on vient tout juste de se voir et qu’il est timide. Naïve que je suis ❤

On s’assied en terrasse, on tente surtout de trouver une table un peu à l’écart pour s’entendre parler car la musique est hurlante de fou, je te plante le fond sonore => Rednex, Cotton Eye Joe, rien que ça. Pour notre plus grand bonheur. Kévin s’excuse car il a honte d’être là. La conversation s’engage avec lui. Enfin, je converse plutôt avec moi-même car j’ai en face de moi un mec qui répond par « oui », « non » ou haussement d’épaule. Tellement agréable de passer ce genre de moment ❤ Tu te doutes bien qu’au bout de 10 minutes super longues je déclare : « Ecoute te force pas j’ai compris, je vais y aller hein, t’as forcément autre chose à faire et moi aussi ». Ce à quoi il répond « Ah non non, du tout, je suis content de te voir, y’a pas de souci vraiment, juste que je suis fatigué ».

giphy (4)

Okay…

Parfois les mecs bordel, mais sérieux, je ne vous comprends pas.

Mais comme ma curiosité est parfois malsaine, je décide de rester et de pousser un peu Kévin dans ses retranchements le temps de finir ma bière. Je pose des questions ouvertes pour le forcer un peu à parler. Il m’avoue qu’en fait il ne fait pas le boulot qui est inscrit sur son profil mais carrément autre chose. Ok, ça y est ma patience a atteint ses limites. Et finalement, contre toute attente… Kévin se déride peu à peu et tant mieux car sa timidité me laisse penser qu’il se foutait carrément de moi et que j’étais totalement inintéressante (ce que je peux carrément comprendre, parfois moi-même je me saoule grave).

Kévin a un humour super déroutant, il reste dans tous les cas super froid et un peu hautain… Je sais pas si tu vois de quoi je parle ? Déroutant, je pense que c’est le mot qui lui va le mieux… Et c’est lui qui me propose de m’offrir un second verre, ce qui m’étonne vraiment. Car toutes les 15-20 minutes, je le regarde droit dans les yeux en me marrant et en lui demandant s’il veut qu’on se quitte ou qu’on continue… Car vraiment, ce mec me donne l’impression de se faire royalement chier à mes côtés. Mais tellement O_O. Je n’ai pas trop l’habitude de côtoyer ce genre de personnalité, je suis un peu déstabilisée. Il me déstabilise à chaque moment, il m’est assez difficile de le suivre :/ Sans déconner, le gars ne me regarde pas, à réellement l’air de s’en foutre mais d’une force… Qu’est-ce qu’on fout là ?!

giphy (5)

Du coup, je me pose beaucoup de questions, je ne sais absolument pas quoi penser de Kévin. Mis à part que je ressens rapidement que le mec porte un truc assez lourd. Je crois comprendre qu’une personne de son entourage est gravement malade, qu’il aide financièrement cette personne, qu’il donne énormément de son temps aussi. Pas marrant pour lui, je pense également que c’est le genre de mec à très peu sortir et voir rarement de la meuf. Et ça se ressent car il n’est pas du tout dans un mood de séduction ce soir.

Je repose une nouvelle fois la question « Mais Kévin, on va se séparer là, je vois que tu t’emmerdes et je vais pas te faire perdre ton temps hein… Si t’es déçu ou autre, faut pas hésiter à le dire, y’a pas de mal »

Mais non, il me répète une nouvelle fois que ça roule.

giphy (6)

Mais je sais pas, je sens le malaise total, je ne sens pas ce mec, je me sens pas à l’aise non plus. Je ne sais vraiment pourquoi Kévin a proposé qu’on se voie. Je cherche encore aujourd’hui à savoir quelle a été sa motivation, il n’en avait aucune.

Vraiment les mecs, vous forcez pas à aller voir des meufs si vous n’en avez pas envie. Rien de pire. Que ce soit pour vous ou pour la personne en face.

Bref. La soirée se poursuit péniblement de mon côté, toujours ce gros point d’interrogation au dessus de ma tête concernant Kévin. C’est pas clair, c’est pas honnête à 100%, c’est pas naturel, c’est pas fluide, c’est louche tout ça. Je me prends de temps en temps des petits scuds de sa part, toujours des moments wtf que je n’arrive pas à comprendre.

Je lui annonce que je vais partir, il me dit qu’il aimerait qu’on reste encore un peu ensemble.

giphy (1)

Je lui propose de le déposer en bas de chez lui et de fumer une dernière cigarette tranquillement dehors car il fait encore super bon. Moi je bosse le lendemain matin et il est tard mine de rien… tu me crois si je te dis qu’il m’a tenu la jambe de fou ? Tout en étant super froid et distant… C’est pas super bizarre ? Ce moment va durer, Kévin trouve des sujets de conversation, tout est entrecoupé de blancs à base de « Bon Kévin, je vais y aller il est 1 heure du matin »… Puis il me demande de rester encore, puis il est cinglant mais limite limite au bord d’être presque insultant. Vraiment trop chelou ce mec décidément.

Ça me ferait presque penser aux techniques de séduction dans les cours d’école primaire : genre quand une fille plait à un garçon, il lui tire les cheveux ou lui jette du sable au visage. Y’a des mecs comme ça, qui sont plus dans une sorte d’attaque directe que dans la douceur. Alors j’en sais rien, je me trompe sûrement. Mais vraiment, Kévin était super chelou.

Et il le restera jusqu’à la fin car il m’envoie un message le lendemain en me balançant une vacherie. Merci Kévin. Et le surlendemain il me demandera si j’ai envie de retourner dans le bar à côté de chez lui.

giphy (2)

Chelou.

Arrêtez les mecs sérieux.

Non vraiment.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s