« Si on se plaît on part ensemble » par Julie

Depuis 2015, ce blog est mon petit espace mais c’est également le tien gentil lecteur. Tu peux aussi t’exprimer. Je suis comme toi, hyper friande de récits de rencontres => les bonnes comme les mauvaises (surtout les mauvaises parce que c’est mon côté pute et on l’a tous ce côté pute me la fais pas à l’envers) et aujourd’hui je te laisse découvrir la rencontre de Julie ! Julie m’a envoyé un mail sur l’adresse du blog : youngmatkablog@gmail.com (je regrette amèrement de ne pas avoir une adresse caramail, ça aurait buté grave quand même).

Si l’envie te prends de partager une aventure, n’hésite pas, prends la plume de ton clavier et exprime-toi ouèche.

On sera juste des milliers à le lire héhé 

 *********************************************************************************

« A l’époque, j’étais célibataire et je devais avoir 22-23 ans. Pas du tout intéressée par la vie amoureuse. Je multipliais les aventures sans lendemain. J’étais très libérée, insouciante et dans la découverte.

Il y a très longtemps, avant le web et les smartphones, j’ai fait des rencontres. Plein de rencontres. Et à moins d’échanger des photos par courrier postal (j’ai l’impression d’avoir 200 ans en écrivant ça), tu ne découvrais la tête de ta cible que lors de la rencontre IRL. C’était vraiment la surprise totale et plutôt osé d’avoir ce genre d’expérience.

Alex et moi sommes entrés en contact via réseau téléphone. Il faudrait un article pour parler de ça d’ailleurs. Ça date… et je pense que je dois expliquer le fonctionnement de ce mode de rencontres : bien bien bien avant Tinder et autres applications de rencontres. Je ne crois pas que c’était régional, mais plutôt national. Comme ce réseau avait été créé dans la ville dans laquelle je vivais, il y avait beaucoup de contacts. Il y avait un numéro pour les femmes et un numéro surtaxé pour les hommes. Il me semble que le nombre de participants était limité, et qu’il y avait un temps de connexion (20 minutes) ensuite tu devais rappeler. Tu devais te présenter avec un pseudo ou autre message très court genre : femme 22 ans pour homme. Tu attendais un peu pour que ton pseudo soit validé. D’ailleurs à l’époque j’avais la voix assez rauque et il arrivait que mon message ne soit pas validé, car il était considéré comme un homme se faisant passer pour une femme (sympa).

Tu ne pouvais pas choisir ta cible, c’était quelque chose d’impossible. Tu étais sur une session avec les autres personnes inscrites, il me semble qu’hommes et femmes étaient mélangés. Les pseudos défilaient, précédés d’un numéro : « 3 » bel homme pour massage, « 5 » jeune femme pour plan direct… Tu composais le n° pour laisser un message au pseudo choisi. Il y avait également la possibilité de parler en direct avec quelqu’un. Tu avais un signal qui t’annonçait que tu avais un message et avant le message tu avais le numéro et le pseudo de la personne qui te laissait le message. Tu écoutais ou non le message, et bien sûr y répondre. Et tu pouvais avoir un échange en direct.

Et un soir, je tombe sur Alex…

giphy (6)

Au téléphone il s’était décrit : châtain, yeux bleus, grand, mince, barbe de 4 jours (c’était le terme utilisé à l’époque). La discussion a été tout de suite très fluide et il était sûr de lui, avait de la répartie. Je pense qu’il n’était pas du tout novice en tant qu’utilisateur de ce réseau. Le fait qu’il soit très à l’aise m’a fait un peu flipper car je ne sais par quel moyen il s’est débrouillé mais il a su où je vivais. Mais comme il s’est montré correct et m’a assuré qu’il ne viendrait pas sonner à ma porte… Je lui ai fait confiance. J’avais envie de le voir et je ne craignais pas du tout de le rencontrer. Bien que jeune, je vivais seule et en plein centre ville. Je ne me rappelle plus exactement d’où il venait, mais Alex connaissait très bien la ville.

Donc là je suis en contact avec Alex. On s’appelle régulièrement, ça dure quelques jours. Il a une voix très agréable, un vocabulaire varié (2 aspects très importants à mes yeux). On a le même âge. Il se décrit comme bel homme. Ça, c’est lui qui le dit… Moi de mon côté tant que je n’ai pas vu l’autre ce ne sont que des paroles. 

Il m’explique qu’il a envie d’un plan cul avec moi. Il est honnête et cash et c’est tout à son honneur. Pourquoi pas. Mais il se peut que je ne lui plaise pas. J’ai toujours cette appréhension en moi, ça ne me quitte jamais.

Je ne sais plus s’il avait l’habitude de ce genre de rencontres mais moi oui. Le voir n’était pas un stress ou quelque chose d’angoissant mais pas du tout. Ce qui est contradictoire avec le nombre de rencontres que je pouvais faire c’est que je n’avais pas une grande confiance en moi : j’ai toujours eu du mal à déterminer si je plaisais ou pas lors des rendez-vous.

Pourtant à cette époque j’étais une grande séductrice. Quand j’étais en mode chasseuse, j’entrais dans n’importe quel lieu, je repérais le gars qui me plaisait et me lançais le défi de repartir avec. Et je repartais avec. En même temps, j’ai toujours trouvé ça très facile de séduire, en lien avec la mauvaise opinion que j’ai de moi. Je m’explique : un gars est tellement peu habitué à se faire draguer qu’il peut accepter la proposition de n’importe quelle femme. Et puis un gars c’est souvent chaud (oh ça va les généralités !), donc peu de chance de tomber sur une période « j’ai-pas-envie ». Sauf bien évidemment si on tombe sur un homme fidèle en couple.

giphy

Revenons à Alex. Voilà ce qu’on va faire tous les deux : on se donne RDV, si on ne se plaît pas, chacun repart de son côté. Si on se plaît on part ensemble. Simplicité et c’est comme ça que je fonctionne. Le RDV est pris pour le lendemain. On doit se rejoindre dans une rue très fréquentée.

Mais j’ai toujours de l’appréhension avant ces rendez-vous.

J’ai choisi une tenue classe et sexy. Et surtout des sous-vêtements très sexy. Au cas où…

Le moment crucial arrive et.. On s’est reconnu immédiatement parmi la foule. Je rappelle que je ne sais pas à quoi Alex ressemble, je n’ai pas vu de photo de lui et inversement, nous ne savons de nous que nos descriptions physiques partagées rapidement au téléphone. Je le vois. Il est top, mais vraiment… Très soigné, c’est un bel homme, une barbe courte. Les cheveux pas longs, mais pas courts non plus. De beaux yeux bleus. Il a très belle allure, je ne suis pas déçue. 

Il était souriant et avait une grande assurance, je n’ai pas été mal à l’aise. Il était vraiment gentil. J’ai été agréablement surprise : il était charmant et avait un état d’esprit qui me plaisait. Il ne m’en a pas fallu plus…Il m’a directement demandé si j’avais envie de le suivre. J’ai donné mon accord pour qu’on passe à la suite, il me plait et c’est partagé… C’est dans un magnifique sourire qu’il me propose qu’on prenne sa voiture. Il m’explique qu’il a réservé une chambre pas loin dans un hôtel qu’il a choisi. Encore un bon point pour Alex, il avait déjà tout prévu et ça m’a surprise qu’il prenne les devants en prenant le soin de penser à une réservation au cas où… 

giphy (7)

Une fois arrivés sur place, je ne sais plus quel nom il donne à l’accueil, mais ça me fait sourire. 

Découverte rapide de la chambre, je me rends compte qu’il avait prévu du vin, des jolis verres, plein de choses à grignoter. J’adore. Il m’a mis à l’aise (comme depuis le début de notre rencontre d’ailleurs), m’a tendu un verre et a proposé qu’on mange… après notre corps à corps!!

Mes souvenirs sont assez vagues… Mais je peux assurer que c’était très très très plaisant. En général les premières fois sont soit décevantes, soit moyennes… Soit explosives. Et Alex s’est révélé être un homme très inventif, chose que j’adore. C’est également le genre à être fortement directif et moi j’apprécie les hommes qui prennent les choses en mains et guident dès le départ. Il avait beau me dominer dans toutes les situations il n’en restait pas moins un homme d’une extrême douceur, ce moment était très tendre et tout en délicatesse. Un joli souvenir… d’ailleurs mes sous-vêtements ne sont pas restés à leur place bien longtemps!!

giphy (2)

Cette nuit était tellement agréable… Un homme plus que charmant, un amant attentionné et direct, je me suis sentie vraiment en confiance et j’ai adoré cette rencontre qui s’est (fort heureusement pour moi) très bien passée… Chose rare à noter, l’expérience charnelle a été plus que satisfaisante et ça n’arrive pas tout le temps de tomber sur son alter ego. J’ai vraiment aimé ce moment en sa compagnie. Et je souhaite à tout le monde de pouvoir vivre une expérience comme celle-ci : un lâcher prise total dans les bras d’un parfait inconnu, une alchimie unique, cette étrange sensation de se sentir en sécurité. Bizarres tous ces sentiments, j’ai beau avoir fait beaucoup de rencontres, celle avec Alex était différente car tous les sens étaient décuplés.

giphy (4)

Plus tard, on se croisera en ville totalement par hasard. Il me proposera de se revoir et de remettre ça… Mais j’ai décliné son invitation, je ne me souviens plus exactement de ce que je lui ai dit. Je crois qu’au fond de moi je craignais de ne pas autant vibrer que la première fois. J’étais à l’époque dans une période de consommation accrue de rencontres, j’étais célibataire et ne souhaitais pas forcément poursuivre quelque chose avec lui…

Je ne me rappelle pas avoir eu des regrets de ne pas avoir continué à le voir, je ne pense pas avoir pensé à lui longtemps. »

*********************************************************************************

 

Si ça c’est pas le GRL PWR quand Julie dit « j’ai toujours trouvé ça très facile de séduire, en lien avec la mauvaise opinion que j’ai de moi. Je m’explique : un gars est tellement peu habitué à se faire draguer qu’il peut accepter la proposition de n’importe quelle femme. » Tiens Julie, je vais ptre m’inspirer un peu de tes écrits et me mettre un ou deux coups de pieds dans le cucul et je vais tester. En même temps… Moi dans le doute, j’y vais pas. Et comme je doute TOUT.LE.TEMPS. Bah je fais rien. Je vais reprendre un verre de vin rouge tiens pour la peine.

Si t’as raté les anciens témoignages tiens, je te balance celui de Camille, Morgane et Kim !

 

Une réflexion sur “« Si on se plaît on part ensemble » par Julie

  1. Merci pour le Girl Power, ça me flatte. Je ne le sens pas du tout ainsi. Pas à ce niveau-là en tout cas.
    Et côté GRL PWR j’ai une ascendance incroyable (arrière-grand-mère et mère).

    Demande-toi ce que tu risques à séduire. Et c’est un jeu très agréable.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s