First date (37) : Eric

Depuis un petit moment, il ne se passe pas grand chose dans ma vie. Je suis en méga seum international à cause de l’odieux Antoine. Mais si, le gars qui m’a fait mijoter pendant des mois pour que par la suite Monsieur le roi s’efface du jour au lendemain comme un porc, après une nuit courte pas top. Allez, basta. Salut l’artiste. Je trace ma route. Révérence. Falu le Phallus.

Je continue encore et encore à trainer sur Tinder. Inlassablement je swipe les nombreux profils et c’est alors que je croise celui d’Eric, d’ailleurs je vais m’arrêter dessus parce qu’il est chelou Eric. Hu, j’aime bien les photos de ce mec. Mais je ne suis pas du tout attirée mais PAS DU TOUT attirée par son physique => 1m90 pour 60 kilos. Le gars est over skinny. Pas que je n’aime pas les skinny boys, juste que c’est pas came quoi. Okay Eric, je serai la grosse du couple, ne t’en fais pas. J’ai de la ressource et je suis généreuse comme nana.

giphy (6)

Le mec est tatoué de ouf. Il a les cheveux genre méga bouclés qui forment une sorte d’afro. Il a une grosse moustache et ses photos sont en noir et blanc. D’après ce que je comprends, c’est un musicien, il a mis une photo de lui sur scène. Okay… Très atypique Eric. J’aime. Je like. Oh, it’s a match. Okay. Bah puisque c’est comme ass, je n’irai pas lui parler. Laisse tomber même moi je ne me comprends pas parfois.

Se passe pas mal de temps sans que l’on se parle Eric et moi. Mais c’est lui qui m’envoie le premier message => à genre 4 heures du matin en pleine semaine => okay Eric. Mais bien sûr que j’allais immédiatement te répondre ❤ Dans un sursaut de bonheur je vais me jeter sur mon mobile pour lire ta confession nocturne (Diams tu me manques tant bordel reviens meuf ❤ ), c’est avec un haut le cœur et dans la hâte que je vais découvrir ta plume ❤

Bien évidemment c’est le lendemain matin, visage froissé et poulpe emmêlé en guise de chevelure que je vais lire son message. Et en fait il m’a envoyé un « Hey ça roule? » => bon, c’est ce que j’envoie moi aussi donc là-dessus, lui et moi sommes sur la même longueur d’onde.

« Hey, ça roule ? » => Simplicité et basta. Le « hey » est très familier, genre t’appelles ton pote dans la rue « hey!! » tu vois le truc ? Moi je dis tout le temps « hey ». C’est gage de sympathie. J’aime. « Ça roule? » => bah voilà, on y est. Ça c’est marque de ringardise totalement assumée. Autre variable « Ça gaze? » J’aime. Bref, je réponds pas un « Bah écoute Eric ça roule super » => ça roule super => roule => voiture => essence => super (95 ou 98). Mais je pense être la seule à penser de cette façon. Je vais trop loin dans mes réflexions parfois je sais.

Commencent alors nos échanges, timides. MAIS il y a malaise : dès le départ, Eric il est chéper. Il n’aime pas les gens (mais joue dans un groupe et fait des concerts), déteste Tinder (ouèche tu y es quand même mec), hais Paris (ouèche mais tu y habites mec), exècre voir des meufs et devoir se forcer à parler (hum).

Hum.

(-_-‘)

HUM.

Mais tu sais Eric, moi je ne vais pas te forcer hein, si t’as pas envie, tu ne me donnes pas du tout envie en retour. CA COMMENCE BIEN.

giphy (4)

Mais comme je balance de la vanne de haute voltige, Eric m’aime bien : « t’es marrante, c’est rare et pourtant je suis très exigeant ». Je sais Eric. Je le dis mais mon humour est mon arme de séduction massive. Même les plus relous aiment. Dont toi.

Et contre toute attente, Eric et moi on arrive tout de même à converser tranquillement, il en devient presque attachant. Il est tellement antipathique qu’il me donne envie de le voir. Mais je ne propose rien. Parce que non, j’ai pas envie de brusquer mon chat sauvage. Il n’est pas docile le bougre. Je prends soin de ne pas être trop présente, de ne pas répondre au taquet, je prends quand même mes distances avec ce mec. Et je ne risque rien car le mec ne me plait mais pas du tout.

Je remarque qu’entre temps, il change un peu ses photos, je pense tout simplement qu’il ne doit pas décrocher pléthores de likes. Et je pense sincèrement être l’unique nenette avec laquelle il papote. Car vraiment, il ne se met pas du tout en valeur sur ses photos, je sais même pas pourquoi j’ai liké ce gars. Vraiment, le gars n’envoie pas du rêve.

Je capte quelques informations sur lui : le gars est bassiste dans un groupe de musique, que je ne connaissais pas. Je m’empresse d’aller sur l’internet mondial pour écouter ce qu’il fait : un mélange de Noir Désir et des Têtes Raides. Tu vois le genre ? Des textes un peu engagés, un accordéon et du rock. Bah j’aime bien ce mec. Mais il est archi pas engageant du tout Eric. Quand je te dis que moi je suis sauvage, lui en est au stade d’être à la fois Romulus ET Rémus ET Victor de l’Aveyron. En même temps oui oui.

Eric il habite le 10ème arrondissement, à la limite du 18ème. Je lui dis que le lendemain c’est marrant, je serai dans le 10ème, dans une rue assez animée et cool. Que je serai avec des potes pour boire l’apéro. Bizarrement, il me dit qu’il est partant pour qu’on se voie juste après => « Hésite pas à faire signe, je serai dans un rade anciennement trop bien mais envahie à présent par les connards de parisiens. »

giphy (5)

Oh bordel, ce que je déteste ce cynisme.

Bref, je me dis qu’au fond j’ai pas grand chose à perdre si je vois Eric en fin de soirée dans un bar juste à côté et dans la même rue que là où je suis. Hein ? Bon allez ok Eric, on se capte plus tard dans la soirée.

THANKS GOD FUCKING LORD OF THE HUMANS IN THE WORLD je passe une chouette soirée avec mes potos. Comme j’ai garé ma voiture pleine de crottes de pigeons (as usual) plus haut dans la rue, je ne me sens même pas pressée de rentrer, non non non non, je suis TRKL ce soir. Allez, j’appelle Eric et il m’indique où il se trouve, soit à quelques numéros plus bas dans la même rue.

Mais oh. Mais WOOOOOOOOOOOOOOOOOOW. What’s that fucking voice mec ? Mais. Putain, rarement j’ai entendu une voix aussi grave, j’adore.

Je sors de mon rade et vais dans la rue => j’aperçois au loin mon rencard => une sorte de mec tellement grand et fin que je ne peux pas me planter => mais yes c’est RIKO !

Et bizarrement… Bah bordel Riko t’es pas mal en fait (O_O)

Et ça, ça n’arrive pas souvent, mais parfois ça arrive. Mais les mecs ne savent tellement pas se mettre en valeur sur leurs photos que quand tu les vois, tu les reconnais pas parce qu’en fait ils sont carrément mieux en vrai VS les photos. Mais parfois c’est contraire. Et le contraire arrive malheureusement très souvent. Oui, parfois c’est la grosse débandade, c’est la déception de ouf qui fait que t’as même du mal à comprendre pourquoi le gars est mytho à ce point => quand tu sais que t’es dans la certitude de décevoir la personne qui vient te voir… pourquoi ne pas être franc et sortir des vraies photos de toi ? Pour m’assurer de la véracité de mes photos, je demande régulièrement aux copines si je ne me plante pas. Ouais parce qu’on va pas se mentir mais bien EVIDEMMENT que je mets des photos de moi belle gosse sur lesquelles je fais carrément plus mince. Ça va quoi. Mais je me ressemble quoi, je joue pas avec les mecs, je ne mets pas de filtre par exemple, pas de trucs qui m’embellissent., on voit bien que je suis pas parfaite physiquement quoi. Parce que fuck ça ne sert à rien, dans tous les cas le gars je vais le voir. Donc autant être claire dès le départ. Me prendre des râteaux c’est trop la frustration suprême dans ma culotte donc je ne joue pas avec mes photos.

Bon bah Eric non plus il n’a pas joué. Et c’est une super bonne surprise. Mais il ne me plait pas quand même. Très compliqué à expliquer d’ailleurs, pourquoi je ne suis pas attirée ? Sérieux, si je vois le mec dans la rue, je sais dès les 3 premières secondes si je vais être attirée ou pas, normal tu me diras. Rarement je reviens sur ma première impression.

C’est inexplicable. J’en parlais d’ailleurs avec ma sœur ce weekend. Elle m’a dit qu’elle n’avait compris pourquoi ça ne l’avait pas fait avec David, aka mon âme sœur de likes sur Facebook. Et j’ai eu vachement de mal à lui justifier que ce petit « je ne sais quoi », cette étincelle n’était pas là (d’ailleurs je poke mon ami Fred qui m’avait parlé de moteur et d’étincelle, l’image est plus parlante d’ailleurs) C’est vrai, c’est ça : tu le sais dès les premiers moments si tu es attirée ou pas. Parfois le mec a tout pour lui mais ça le fait pas. Question d’alchimie, de phéromones tout ça.

Il entre dans le bar commande un indien, scalpe la mousse, boit, repose le verre sur le zinc. Y’a vachement de bruit, vachement de monde, j’adore. On reste accoudés sur le bar et on parle de nos tatouages qu’on a sur nos bras et c’est à ce moment là que la nature condescendante d’Eric se révèle au grand jour, telle que je l’avais ressentie à l’écrit quelques jours avant. Je lui demande qui l’a tatoué et où il les a fait : « Ah je sais pas, je rencontre des mecs et ils me tatouent dans la foulée, je déteste prévoir ce genre de trucs tu vois. Je fais pas comme toi, je calcule pas moi. Y’a trop de monde là non ? Non mais moi je privilégie le fait que le mec ne sait pas tatouer, je connais rien de lui. Pourquoi la meuf elle nous mate là ? Pardon, ouais je disais que j’aime pas me faire tatouer. Pourtant j’en ai, mais ça me saoule parce que les autres posent des questions à propos de ça après et moi… Mais c’est quoi ça ? Hé mais sérieux les gens ils ont trop cru que c’était un dancefloor ici… Et heu… Ah je sais plus ce que je te disais mince… Ouais mais ça me gonfle toujours de devoir dire aux gens que mes tatouages n’ont pas de significations, c’est comme ça et c’est tout. Les gens saoulent quoi. Tiens tu vois, c’est comme là, bah ça me saoule : les meufs à côté de nous, elle parlent pas elles gueulent, au secours. Le quartier c’est plus ce que c’était, moi j’habite à côté mais je peux plus supporter grand chose. Je me sens bien en Pologne, en Hongrie… Oh quoi que la Hongrie ça a changé. »

Etc. Etc. Etc.

giphy (3)

Je propose à Eric de sortir, on va fumer, l’air est plus respirable pour lui, il se sent oppressé avec tout ce monde autour de lui au bar. Je respecte le fait que le mec ne soit pas à son aise. Ça m’arrive moi aussi de me sentir pas bien à cause du monde et de la chaleur. Je me dis qu’il a ce discours chelou ptre parce qu’il ne se sent pas au top de lui-même. Mais en fait non, Eric est comme ça : antipathique. C’est vraiment le mot juste, ça lui correspond parfaitement. Le mec est dégoûté de l’humain, le mec est blasé des relations en tout genre. Je ne sais pas s’il joue un rôle, je ne sais pas s’il se comporte comme tel en temps normal, quoi qu’il en soit il n’est pas des plus agréable.

Bizarrement il m’offre la pinte et bizarrement il m’en offre une autre. Je pensais que je l’emmerdais grave avec mes questions de néophyte dans le domaine de la musique. J’ai posé tellement de questions que du coup il ne faisait que parler tout le temps : il répondait avec beaucoup de détails sur les débuts de son groupe, les enregistrements d’albums, les tournées qu’il fait etc. Ce qui fait qu’on ne s’est pas ennuyés tous les deux. Il reste néanmoins un mec super intéressant de par son activité qui est à l’opposée de la mienne.

Quand on décide de partir chacun de son côté, le mec me propose qu’on se voie quelques jours plus tard.

?

What the point Eric ? Pardon ?

Toi, tu veux me revoir… moi ?

giphy (7)

J’ai pas compris, tu peux répéter steuplé ?

Je suis très étonnée… Oui c’est ça, le mec me propose qu’on se voie mardi. Nous sommes vendredi. Bon ben heu… Oui ok Eric. On peut se revoir, ça ne me dérange pas. Ptre que tu seras un peu plus détendu mardi soir 🙂 Bah écoute… Avec plaisir ! Oui ok !

Eric me propose un truc… Quelque chose m’échappe : parce que clairement, j’ai fait ZERO effort => mis à part être friendly pour que la soirée se passe au mieux (dois-je te rappeler que le mec n’était PAS DU TOUT A L’AISE et super tendu) je ne suis absolument pas en mode séduction avec lui. Il ne me plait pas et honnêtement, je n’imagine rien avec lui. Dans le sens que le mec n’est pas vraiment avenant, pas vraiment heureux de vivre quoi. On est diamétralement opposé lui et moi sur ce sujet. Je suis dans la communication, dans l’échange, j’aime l’humain, je kiffe parler tout le temps, j’aime… Des choses que lui déteste.

Mais j’ai accepté. J’ai dit oui à nouveau à ce mec. Pourquoi tu me diras ? Et tu me diras aussi pourquoi tu es allée le voir alors que dès le départ tu nous as dit clairement que le mec ne te plait pas du tout ? Bah parce que j’ai aimé nos échanges écrits, parce qu’il est intéressant malgré tout, parce que Tinder me permet de rencontrer des mecs que jamais je peux voir dans mon quotidien, parce que je crois que le hasard parfois fait les choses bien, parce que dans le fond j’espère à chaque fois que ça va être LUI, que… je ne sais pas. J’y vais et moi-même je ne sais pas pourquoi j’y vais.

Quelques jours plus tard, je le relance pour savoir si notre rendez-vous tient toujours, enfin normal quoi !

Bah tsé quoi ? Il ne m’a jamais répondu.

Bah tsé quoi ? Dans un premier temps j’ai pas compris, je l’ai un peu mal pris et puis dans un second temps… Bah je me suis dit ok, c’est mieux comme ça. Mais… What the fuck mec ? Pourquoi tu proposes alors que tu sais pertinemment que tu veux pas me revoir ?

Les hommes décidément, je ne vous comprends pas.

giphy (2)

4 réflexions sur “First date (37) : Eric

  1. La description que tu fais d’Eric me fait penser à un gars du même genre, rencontré il y a trèèès longtemps.
    Le mec pas sympa, cynique, limite associal, super grand, super mince qui écoutait de la musique dark. Ne me demande pas pourquoi on a continué la soirée chez lui, alors que j’aurais dû lui dire bye bye. Mais serieusement, pourquoi aller chez un gars qui ne me plaît pas du tout ?

    Aimé par 1 personne

    1. Exactement comme moi : je me suis posée la question => mais pourquoi tu vas le voir alors que tu en as bof envie ?
      C’est qu’au fond, on en avait envie *pense*
      Parfois, on se pose pas de questions et je pense que c’est ce qu’il faut faire !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s