First date (38) : Simon

Simon…

Alalalalalaaaaaaaaaaaaaaaa.

Sacré Simon.

Tu sais quoi mon frère s’appelle Simon, pour te dire à quel point c’est chelou de niquer avec un mec qui a le prénom de ton frère. Je viens de te spoiler tout l’article là tout de suite.

giphy (4)

Mais c’est pas pire que baiser avec un mec qui porte le même prénom que ton reup. Là c’est la gênance totale. Du coup, j’ai trouvé un subterfuge. Mais je t’en reparlerai une prochaine fois de ce mec.

Car oui, aujourd’hui, après étude statistique de mon fichier Excel que je tiens régulièrement pour le blog, histoire d’être une meuf un minimum organisée, question de respect pour toi quoi, je me rends compte que j’arrive doucement vers la centaine de rencontres. Je me dis qu’au pire, je trouve l’Homme de ma vie demain, je ne fais plus jamais de rencontres de ma life, bah il te reste au moins une année de dates à lire. Elle se laisse pas aller la mère Matka, jamais.

Du coup il était fort probable que je tombe sur un homme qui porte le même prénom qu’un ex, que mon frère, que mon beau-frère, que mon père, mon chef… Enfin bref. Des prénoms qui me sont familiers quoi.

Mais avoue que tomber sur un mec qui porte le même prénom que ton reuf, c’est un peu hard-core. Enfin, tout dépend de ce que tu fais avec. Disons que boire un verre de vin ça va. Et encore, c’est un peu chelou je trouve.

Tout ça pour te dire que Simon, je l’ai vu sur Tinder. Tinder AKA mon sauveur car je suis en galère. TMTC combien de fois ai-je pu te le dire mais il m’est quasi impossible de rencontrer des mecs de mon âge dans mon entourage, sachant qu’en plus de ça je suis une grande timide qui ne fait pas le 1er pas => je ne drague pas, je ne suis pas une séductrice. Non non non non non les amis, je ne sais pas faire ça. Handicapée je suis.

giphy (5)

Tinder me retire donc une belle épine du pied.

Simon je te le dis tout de suite, c’est un mec CHE-LOU. Mais grave chelou. Aujourd’hui encore j’ai un peu de mal à me dire ce que ce mec fait dans sa vie, quels sont ses projets, de quoi il vit, s’il est en couple, ce qu’il se passe dans sa tête. Vraiment le genre de mec dont tu ne sais absolument rien et dans le fond c’est pas plus mal. Pourquoi ? Parce que c’est le genre de mec que tu ne veux pas trop revoir pour plusieurs raisons. Tu sauras un peu plus loin.

Sur ses photos de profil, il est joli Simon => un petit brun barbu, un regard super doux, des cheveux bouclés, un sourire agréable. Simon qui boit un café, Simon à la plage emmitouflé dans son écharpe, Simon qui se promène dans les bois. Je like et c’est le match. Je lui envoie un message mais il répond hyper longtemps après. J’en déduis que monsieur n’est pas aussi accro à son téléphone que moi et il s’en excuse d’ailleurs. T’inquiète pas poto, y’a pas de mal. C’est moi qui suis trop souvent sur mon téléphone, je ne t’en tiens pas rigueur de ne pas me ressembler. Au contraire, c’est mieux.

Tiens d’ailleurs, je me permets d’ouvrir une parenthèse. Et puis si ça ne te plait pas c’est comme ça, ici c’est moi la boss. Je préfère carrément un mec qui n’est pas accro à son téléphone => au moins tu es peinard. Car le mec qui t’envoie 1 milliard de messages dans la journée, c’est épuisant. Tu entres dans un cercle infernal, c’est vraiment le truc interminable qui te bouffe un temps précieux. Moi j’ai du mal à me concentrer au boulot, je me couche hyper tard, je peux pas mater OKLM mes séries ou mes films, ça me bouffe ma batterie… En même temps tu me diras que je ne suis pas dans l’obligation de répondre hein et tu as raison et je suis d’accord. Mais je ne peux pas m’empêcher de ne pas répondre. Après vraiment quand je ne supporte plus, je mets de plus en plus de temps à répondre et le mec comprend du coup. Mais c’est relou ces acharnés du sms. Et encore, le fait que je n’ai pas Whatsapp (application de messagerie instantanée qui a le don de m’angoisser à mort laisse tomber) est rebutant pour pas mal de mecs. Donc déjà j’ai droit à un tri. Je te jure. Non mais c’est mon côté old-school ça, je n’utilise que les SMS. Ou Messenger. Ou les dm sur Insta. Ce qui (à mon humble avis) est déjà bien suffisant pour communiquer avec les autres.

giphy (1)

Avant de se voir lui et moi, il s’est passé pas mal de temps, je dirais ptre…2 mois ? Plus je crois… Parce qu’il est comédien et qu’il était en représentation de ché pas quoi et en tournage par la suite. De mon côté je ne suis disponible qu’une semaine sur deux, je pars aussi en canssva et lui aussi. D’ailleurs c’est le genre de mec à partir seul pendant 3 semaines mais c’est aussi le genre de mec a avoir un compte Instagram complètement barré.

J’ai même trouvé un article dans un magazine qui dit de lui : »C’est le genre de découverte que l’on aimerait faire plus souvent : étonnante, déroutante, inspirante… Les qualificatifs ne manquent pas pour définir l’univers de Simon. Ses autoportraits pleins d’humours, ses photos de nus proches de la perfection d’une peinture, ses natures mortes nostalgiques… Simon est artiste complet, dont les inspirations sont tout autant littéraires que visuelles. Un photographe à suivre absolument !« 

giphy

Bien.

OKAY.

La couleur est annoncée : le mec kiffe qu’on le prenne en photo à poil. Oui oui. Je t’avais dit que Simon est un artiste. Et c’est très drôle je te jure. Et le mec est très original, très funky, il excelle dans le genre. Simon dans les bois, cachés parmi les plantes de son appartement (le petit oiseau va sortir), sous la douche, sous ses draps, avec un drapeau de la France, sur la plage, sous les oliviers… La vie est belle et Simon se balade à poil sans complexe, son quotidien est son terrain de jeu favori => tout est prétexte à se foutre à poil et montrer son cul.

Je peux te jurer que je me suis bien marrée. J’ai rarement eu affaire à un mec de ce style. Vraiment mais vraiment barré. Y’a pas de côté malsain en plus, c’est assez compliqué à décrire mais tu sens que le mec est hyper libéré et très à l’aise avec son body. Et vraiment, c’est marrant et bon enfant. Du coup, je vais pas te mentir mais tu te doutes bien de quoi Simon et moi on parlait avant de s’endormir hein (enfin surtout quand on arrivait à se capter tous les deux). Bref, le ton est donné, c’est clair et sans ambiguïté, c’est léger et respectueux.

Mais y’a un truc qui est chelou avec Simon (oui il a plein de trucs bizarres ce mec) c’est que je suis incapable de le mettre dans une case. Tu le sais que je suis une fille un peu tarée sur les bords, j’aime mettre les gens dans différentes catégories, c’est comme ça. Ben Simon, impossible de le caser quelque part mis à part qu’il est complètement barré. Bref, il reste un mec drôle, léger, gentil et il écrit très bien (très important TMTC).

Enfin, tout ça pour te dire qu’on a eu le temps de papoter lui et moi, mais c’était super décousu, pendant plusieurs jours pas de nouvelles de Simon et puis on se relançait gentiment, mais rien de trop sérieux car je sais qu’il ne veut rien et moi impossible d’envisager quelque chose autre qu’une partie de jambes en l’air avec lui. Du coup je me sens un peu bizarre car rarement ça m’arrive mais ça arrive : j’ai une sorte de barrière sentimentale et je ne ressens rien pour lui mis à part de la sympathie. Mais étant une ultra sensible et une romantique dans l’âme mais surtout une cérébrale, je m’attache malgré tout à tous les hommes que je peux rencontrer. Je suis une sauvage je sais mais sous cette poitrine opulente et ferme (bisous le lectorat masculin) y’a un coeur qui bat. Hé oui.

Un soir alors que je suis totalement sous l’emprise de l’alcool (on ne se refait pas), qu’il fait au moins 38 degrés dans la capitale de la France, que je suis dans un mood de chaudasse de ouf, que mes sous-vêtements sont montrables et propres, je décide de savoir ce que fait mon ami nudiste et exhibitionniste totalement par hasard (je suis assez spontanée parfois) : il est dispo et chez lui. Il me propose de passer le voir => il a des glaçons dans son frigo. Ok Simon, attends bouge pas j’arrive mec.

Je prends un Uber et j’arrive en bas de chez lui.

Je tapote sur les touches de l’interphone et monte les 5 étages => dois-je te dire  que je soufflais comme un boeuf et que j’étais en nage ? Non ? Bon ben c’est fait à présent. Voilà.

giphy (2)

Simon ouvre la porte et j’ai eu une pensée super conne : à quoi va-t-il ressembler ? Oui car il est différent sur toutes ses photos sur instagram. Soit il a une moustache ( ❤ amour infini pour les hommes à moustache ❤ ), soit il a de la barbe, soit imberbe, cheveux longs et courts… Bref.

C’est un Simon barbu et frais comme une petite rosée matinale mais là c’est plutôt nocturne qui m’ouvre la porte. Il est très souriant et m’accueille à bras ouvert. Ça c’est plutôt cool et sympa d’être reçue comme ça.

Chez lui c’est… Sombre. Très sombre. Y’a genre que des bougies (oh le coquin) et la lumière de la nuit car les volets sont ouverts => il fait très chaud ce soir. TRES CHAUD. Mes cheveux ressemblent à un poulpe mort sur ma tête et mon mascara coule mais ça à l’air de plaire à mon partenaire particulier qui se marre car lui aussi est en nage. Il me sert immédiatement un verre d’eau fraîche mais me pose un whisky aussi à côté. Evidemment la vanne de la cité de la peur sort de ma bouche et c’est pile à ce moment là que l’ami Simon me saute dessus. Ce qui fait que non, je n’ai pas eu « juste un doigt » avant mon whisky car il a été très généreux Simon. Il ne perd pas de temps. C’est fort appréciable.

giphy (3)

Et bordel, il est bien plus que généreux le nudiste (O_O’).

C’est typiquement le genre de mec a être très attentif avec moi, très à l’écoute et le mec donne beaucoup de sa personne. Ce qui est super agréable, surtout que Simon, pardonne-moi mais on ne se connait pas. Je savais qu’il aime faire l’amour mais pas à ce point. Il m’a dit qu’il adore les femmes, leur faire plaisir et leur en donner, mec je suis com-blée. Vraiment. On passe un chouette moment, Simon n’est pas du tout coincé, c’est lui qui prend presque tout en main, il mène absolument tout et c’est vachement sympatoche.

C’est le genre de rencontre très spontanée, libre, simple et sans complexe. On oublie tout, on ne se prend pas la tête et on profite l’un de l’autre sans arrière pensée.

J’ai pas vraiment eu de surprise sur le body de Simon parce que j’avais déjà vu son cul en photo moult fois. Sa teub aussi d’ailleurs. C’est assez drôle quand même. Bref, il aime le cul et sait parfaitement comment donner du plaisir à une meuf. Même une meuf qui est assez longue à la détente sera entre de bonnes mains avec lui. Oh yeah.

Maiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiis.

Bah voilà, c’était une seule et unique fois avec lui. Parce qu’il est super trop barré comme mec, parce que même si on avait voulu se revoir, il m’en faut quand même un peu plus. Et je peux carrément pas voir en lui mon confident => non lui il s’en fout complètement. Il ne souhaite pas « copiner » ou aller plus loin dans les échanges. Moi ça me convient pas, j’ai besoin d’une complicité, j’ai besoin de me marrer, chose qui n’est pas trop envisageable avec lui. Il est barré, il a de l’humour mais on n’est pas des potes et on ne le sera jamais, on est trop différents tous les deux. Mais il n’empêche que cette nuit auprès de lui était super cool, mais voilà, ça n’ira pas plus loin. Et y’a pas de mal d’ailleurs !!!

Et c’est marrant que l’article de Simon sorte aujourd’hui car pas plus tard que la semaine dernière, j’ai reconnu Simon en me refaisant l’intégrale d’une série qui passait sur Canal+. J’ai eu un moment de doute, j’ai remis en arrière la vidéo et oui oui, c’était bien lui qui était sur mon écran. Tu sais pourquoi ? Parce que premièrement j’ai trouvé le mec super chou et deuxièmement j’ai reconnu un visage familier (en même temps il a eu sa tête entre mes cuisses). Voilà, c’est tout, j’ai trouvé ça drôle en fait.

 

Du coup je suis retournée sur Instagram pour checker ses dernières photos.

Il est barré bordel.

Mais c’est ce qui fait son charme.

Sacré Simon.

❤ Allez… Salut l’artiste ❤

giphy (6)

7 réflexions sur “First date (38) : Simon

  1. à chaque date que tu racontes je ne peux m’empêcher de trouver des points communs avec mes dates du siècle dernier.
    J’ai rencontré un Simon-artiste-barré. Au niveau cul aussi il était barré.
    Mais je n’ai pas pu m’empêcher de m’attacher à lui. Enfin à mon niveau hein. Je pensais souvent à lui, même si jamais je n’ai envisagé une relation suivie.
    Et comme toi je le croise régulièrement. Il est comédien.

    Aimé par 1 personne

      1. Ma théorie (je suis docteur en psy de comptoir) est que les hommes sont interchangeables d’une génération à l’autre. Après avoir dit ça on pourrait croire que je méprise les hommes, alors que pas du tout. J’aime vraiment les hommes.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s