First date (42) : Nicolas

Je sais, me hurle pas dessus, je me fais rare ces dernières semaines. Mais je te l’ai déjà dit bordel, c’est de ma faute ça ! En même temps la rareté ça se déguste tu vois, je sais que du coup tu me lis dans de bonnes conditions. Soit dans ton plumard avec ton petit oreiller qui te relève la tête, soit à ta pause déj (coucou Pauline), soit au boulot (espèce de feignasse) soit et ça c’est je pense le meilleur endroit pour me lire, sur les chiottes. Je te jure que je fais toujours exprès de mettre assez de mots et d’enjoliver le truc pour te maintenir en haleine le temps de ta crotte.

giphy (7)

A t’habituer à lire un billet par semaine, moi je bûche grave à côté, tu le sais ça coquinou d’amour ? Après une lecture mensuelle je suis consciente que c’est pas beaucoup, mais je me donne corps et âme à chaque fois. Bref, aujourd’hui c’est au tour de mon cher Nicolas.

Voilà pour le prélude de Bach.

Dédicace à Maurane. Big up sista, reviens.

Ou pas.


Etant en général (tout le temps) en chien de mec, je suis sur Tinder et je fais défiler les profils un dimanche soir, pleine de spleen j’étais. C’est entre les photos de groupe, des casquettes gavroche (les mecs sans déconner arrêtez, ce n’est absolument pas séduisant et joli, c’est l’équivalent d’une paire de ballerines chez les femmes), des chaines en or autour du cou, des photos de plongée sous-marine, des couples en mal d’expériences sexuelles, des poses à côté d’une voiture de sport et autres tatouages Tribal que je tombe sur Nicolas.

Son profil est normal… Du moins rien ne me donne envie de me noyer dans la Seine. Il est parisien, brun, peau mate, il fait du BMX et il a pris soin d’écrire qu’il est là dans le but d’un truc sérieux. Bon, ok. Je mets un petit cœur vert pour Nicolas qui me l’avait déjà mis en amont, c’est donc un match.

Commence la période de stalkage intensif, NOR-MAL. Et puis tellement simple car le gars a relié son compte Instagram. Je sais qu’il a une petite fille, qu’il s’habille normalement, qu’il a l’air tout à fait banal et ça me va. Disons que je suis rassurée, c’est pas le genre de keum a cacher des photos doss tu vois. Ses photos sont plutôt belles en plus. Bon en fait je vais pas te mentir mais sur quelques photos le mec est torse nu parce qu’il a chaud. Et on voit ses veines sur ses avants-bras. La messe est dite, les avants-bras cherche pas, c’est mon truc. Et les moustaches. Je t’ai déjà parlé de mon amour pour les hommes à moustache? Bah voilà.

On commence à parler le lendemain matin. Il a une activité assez chargée car il sort un bouquin, tient un gros site sur le net et un magazine en même temps. Le mec ne plaisante pas. Je m’intéresse de plus en plus à ses photos, je le trouve pas mal. De plus en plus pas mal. Et puis il est papa et moi les papas, j’adore. Parce que chacun chez soi, on ne mélange pas les temps avec les enfants et c’est très bien comme ça. Surtout que les darons n’ont en général plus de désir de paternité et moi je vais pas te mentir MAIS CA M’ARRANGE GRAVE. Rien de pire pour moi que de tomber sur un mec qui veut vraiment des enfants et construire un truc car je n’en ai plus envie.

Bref tout ça pour te dire qu’il rempli presque toutes les cases : il ne fume pas et déteste le tabac. Chose que je respecte grave car c’est dégueulasse. Mais la vie étant cheloue je fume et c’est comme ça. Le mec me sort quelques punchlines assez lourdes : « T’es prête à arrêter pour moi? ».

giphy (6).gif

(-_-‘) => Bah faut déjà que je te voie, que je tombe folle amoureuse de toi et on en reparle hein ? BELEK MEC.

STEP BY STEP.

Wow.

Là dessus je prends une pause café-clope qui me renvoie direct sur le trône pour que je réfléchisse à tout ça.

Nos conversations sont très sages, très question/réponse. Et c’est lui qui pose toutes les questions, je réponds poliment et ajoute un « Et toi? » final. Ça ne me laisse pas trop de place pour sortir une ou deux vannes bien comme il faut. Je sens de mon petit nez retroussé que c’est pas trop le genre de mec à apprécier mon humour de déglingo. Je me dis qu’il faut que je reste neutre et surtout pas de blagues vulgaires. Non. Je me retiens. Sont donc bannis de mon vocabulaire : putain, merde, fuck, mec, bite, teub, teuch, baise et autres mots gracieux. Sérieux, je fais vraiment attention. C’est un réel effort que je fais.

TMTC que se retenir c’est jamais bon. Et si tu es sur cette retenue c’est que c’est pas naturel. Et comme pour tout, quand tu te retiens, ça ressort toujours puissance 2000 plus tard. Hein ?

J’apprends qu’il habite à Beaugrenelle. Pour les non-parisiens Beaugrenelle est un quartier dans le 15ème arrondissement, rive gauche. C’est très résidentiel et voici ce que dit Nicolas de son environnement « C’est très tranquille mais je préfère élever ma fille loin des toxicos et des putes du nord. J’aime pas quand c’est trop… cosmopolite. Je préfère que ma fille soit avec des gens d’un milieu aisé et éduqué. Tu vois, j’ai vachement de mal avec ça, j’aime bien l’esprit catho, tradi, calme quoi. »

Oh.

Ah.

He.

Hu.

Hi.

J’ai l’impression qu’il me décrit certains quartiers comme si on était dans Akira ou genre la scène finale de Requiem for a dream. Bordel, tu devrais redescendre mec.

Alors toi j’ai très envie de te voir parce que celle-là personne ne me l’avait sortie avant.

Tu penses bien que le fait que je sois en banlieue sud-ouest et blonde aux yeux bleus font que j’ai toutes mes chances avec lui. T’as compris le truc ou il faut que je te le dise autrement ?

J’en retrousse mes manches et j’en racle ma gorge.

Le lendemain, il me dit qu’il veut qu’on s’appelle. Alors tu me connais mais malgré les apparences je suis une fille assez timide et appeler les gens sans les connaître moi ça m’angoisse grave. Bah déjà j’ai rien à lui dire et puis j’ai autre chose à faire. Mes soirées sont comptées mec.

Le soir-même il m’appelle après m’avoir prévenu.

Et là.

Roulement de tambour mais j’ai eu droit à la conversation la plus WHAT THE FUCK que j’aie connue.

Je te la refais tu vas pas me croire je te jure. Non non je te promets tu vas penser que je me fous de toi alors que c’est la vérité vraie véritable qui s’avère réelle. Alors sans déconner, le gars avait toute une série de questions qui m’ont laissées (j’ai hésité sur l’orthographe et je suis pas sûre du ‘s’ final) bouche bée pour la plupart d’entre elles. Si si la famille, t’as bien compris. En fait mon très cher ami Nicolas voulait être sûr de mes réponses avant d’envisager de me voir.

T’as bien lu, le gars a un questionnaire. Et si la nana répond juste elle décroche un rendez-vous. Hé ben, jamais vu ass. Comment y’a des gens qui se prennent la tête dans la vie. Sans déconner.

Et les amis, pression de OUF DINGOS car c’est grâce à ça que j’allais ou pas voir Nicolas. Fuck de merde Matka, assure un max meuf.

Bien évidemment je n’ai pas assuré. On se refait pas.

Le gars me pose une question (chiante).

  • Matka, décris-moi un week-end type.
  • Ah… Heu… Ben… mes week-ends ne se ressemblent pas si j’ai ou pas ma fille. Donc soit je suis avec elle et c’est 2 jours assez calmes et sages soit je suis seule et je passe mon temps avec mes potes, je bois, je mange, je sors, je flâne, je heu… heu… ben voilà quoi. Je sais pas quoi te répondre en fait.
  • Ah d’accord. Et tu fais quoi comme sport ? Car je suis très sportif et c’est très important pour moi que tu en fasses.
  • Beeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeen… Non je fais rien car je ne prends pas le temps et très honnêtement ça me gonfle un peu en fait. Je préfère rester avec mes amis ou lire une bande dessinée. Je marche et beeeeeeeeeeeeeeen c’est tout. Je ne suis pas le genre de meuf à être 5 heures par semaine en salle ou aller courir régulièrement. Chacun son truc et le sport clairement c’est pas mon truc.
  • Ah… Ah dommage… Mais tu sais que le sport c’est très important quand même ?
  • Ha non  je ne savais pas, mince ! Mais tu sais, chacun son truc. Moi je préfère aller au ciné pendant 2 heures que de soulever des poids, hein, c’est juste pas mon kiff.
  • D’accord Matka… Et si je te dis qu’on part en Australie demain, que prends-tu dans ta valise ?
  • Hein ?
  • Oui, tu mets quoi dans ta valise ?
  • Ben… des fringues.
  • D’accord… Et si je te dis qu’on reste 3 semaines, ça te va ?
  • Ben non. J’ai ma vie, ma famille, mes amis et accessoirement un travail aussi. Donc 3 semaines c’est pas possible en fait.
  • Ah… En fait vu que moi je n’ai pas vraiment de planning je fais ce que je veux, ce serait bien que tu puisses te libérer tu vois.
  • Oui Nicolas. Evidemment.

BREF. Je te fais l’impasse sur les autres questions aussi chiantes les unes que les autres. Pire qu’un entretien d’embauche. Il a même osé me sortir « Tes qualités.. Tes défauts? ». Bon, le mec m’avait perdu depuis un moment de toutes façons.

Mais je n’avais pas encore touché le fond. Il continue :

  • Et si je te pose la question… J’ose pas trop mais j’ose quand même… Est-ce que tu penses que si tu m’aimes, tu n’aimerais pas un peu moins ta fille?
  • Ah excuse, mince… Je crois que je t’ai mal entendu Nicolas
  • Est-ce que tu penses que si tu m’aimes, tu n’aimerais pas un peu moins ta fille?
  • Ah en fait si j’avais bien entendu.
  • Ben, elle est juste super bizarre ta question. Et je crois que je n’ai pas vraiment envie d’y répondre.
  • Très bien Matka… Que fais-tu là tout de suite ?

Tu te doutes bien que lui avouer que j’étais en train de retirer des points noirs sur mes mollets poilus n’était pas vraiment ce qu’il fallait que je dise. Hé oui, parfois je mens. C’est tout naturellement que j’ai avoué me faire un Bo-Bun. Mais quelle mytho la meuf. Alors que je suis plus le genre de personne à manger mes coquillettes noyées dans la sauce tube Panzani et d’Etorki fondu. Surtout quand c’est mangé à la cuillère à même le bol. Devant la télé. En chaussettes. Sans tiep. Bref. Nicolas a été très surpris de savoir que je sais cuisiner la bouffe asiatique => oui moi aussi je m’étonne dans mes mensonges. Car Monsieur lui ne cuisine pas. Mais genre que dalle.

Alors autant moi je suis la reine de la bouffe ULTRA rapide, mais je fais quand même des efforts. Je n’achète pas de plats préparés ni de trucs trop industriels. Genre y’a pas de pizzas chez moi tu vois, pas de raviolis en boîte, pas de Nutella non plus. Bon, hé bien la base de l’alimentation de Nicolas c’est tout ça. Voilà, le gars n’a jamais fait cuire d’œuf par exemple. Si si, t’as bien lu, il ne sait pas, ne veut pas apprendre car il aime se nourrir de trucs industriels et merdiques. C’est son truc à lui. Il me dit que son kiff ultime c’est les burgers Charal congelés. Bah chacun son truc Nicolas.

Alors je dis pas, moi aussi ça m’arrive de mal manger, c’est un petit kiff. Tu te fais ton KFC bien gras, un kebab dégoulinant de sauce ou j’en sais rien moi, une pizza bien fat. Nicolas c’est du matin au soir. Bon donc okay mec ne viens pas me faire de morale à deux balles car je ne fais pas sport. Moi je mange des légumes et des fruits, pas de produits laitiers, peu de viande. Je pense que mon corps plein de nicotine est en meilleure santé que le tien. Ou du moins ça se vaut. Donc boîte à camembert mec.

giphy (10)

Je déteste qu’on me fasse des leçons de morale et d’autant plus quand ça vient de la part d’une personne que je ne connais pas. Sans déconner quoi. Hé ben… bordel ça commence bien. Déjà que le mec me sort quelques punchlines clichées et là ça. Okay Nicolas. Nous ne sommes clairement pas du tout en phase. Il a ses trucs et j’ai les miens. On est différents, voilà tout.

Le reste de nos échanges confirme ce que je t’ai écrit juste au-dessus. Il aime les blockbusters américains, moi pas. Il aime la junkfood au quotidien, moi pas. Il ne vit qu’à travers le sport, moi pas. Il ADORE la montagne et les sports de glisse, moi pas. Il ne lit aucun bouquin, moi si. Il déteste les brocantes et faire les encombrants, moi si. Il ne supporte pas rester à papoter dans les bars et les terrasses, moi si. Il hait le tabac, je le consomme.

Dois-je te dire le truc le plus important à mes yeux ?

Ce mec ne boit pas d’alcool.

giphy (2)

Ah si, seulement des vins blancs moelleux. Et encore, pas plus de 3 gorgées car sinon il est « pompette ». Bordel moi qui adore déguster du vin rouge et boire des bières, si je peux pas le faire avec mon keum c’est tristesse je trouve.

Tu me diras que je suis conne et je te répondrais que tu as raison. Je le savais depuis le début que lui et moi c’était trois ronds rouges. Que je savais pertinemment qu’on ne s’entendrait pas. Que c’est un échec total.  ET CUISANT. SUR UNE PLAQUE INDUCTION IKEA ACHETÉE AU MAGASIN DE PLAISIR, 78, YVELINES.

Suite à cette conversation que je qualifie de pas très intéressante car absolument pas funky sache que contre toute attente, Nicolas m’aime bien. Moi je prends déjà mes distances je vais pas te mentir. Je réponds de moins en moins à ses messages. Je ne vais même pas le stalker. Pour te dire que non, Nicolas ne m’attire pas.

giphy (3)


Je me répète mais je suis le genre de nana à être souvent en chien de mec. C’est comme ça le célibat. Tu sais quand tu baises pas et tu sais jamais quand tu vas baiser. Surprise party et roulette Russe. Y’a des périodes fastes et des périodes de jachère totales.

Sache cher lecteur qu’un soir de désespoir TOTAL j’ai envoyé un message à Nicolas pour savoir ce qu’il faisait ce soir-là. Tu sais pourquoi ? J’ai été faible. J’ai maté son compte instagram et je suis tombée sur des photos de lui, en chemise, avec les manches retroussées. Le mec était dans une position hyper sexuelle de fou, veines apparentes, sourcils froncés et j’en passe. Il m’en fallait pas plus tu vois.

C’est donc par une belle soirée pluvieuse de OUF que Nicolas et moi on convient de se voir => sachant que le keum, je sais que ça va pas le faire => pourquoi ? Je te l’ai dit plus haut patate crue.

Le mec me donne rendez-vous dans un bar dans le … 16ème. Moi ça me fait pas vraiment kiffer. Plus le temps passe dans la soirée et moins j’ai envie d’y aller dans le 16ème. Il pleut mais des cordes, c’est un mur de flotte qui s’abat sur la région parisienne ce soir-là. Sans déconner, je crois que j’ai pas envie de sortir. De son côté Nicolas est en voiture, sort du bureau et il est proche de chez moi. Je lui propose de passer directement, on va se prendre un apéro (au jus de pomme pour lui) et en toute décontraction, pas de pression rien de tout ça. Il me dit qu’il passe dans une supérette pour acheter de quoi grignoter. Et me demande de porter une robe rouge.

LOL.DE.MORT.

Mais bien sûr mec.

giphy (5)

Et c’est pourquoi je garde ma chemise loose, mon jean boyfriend et mes birks. Sans déconner quoi.

Le gars sonne et j’ouvre la porte. Il me dévisage de la tête aux pieds et je lis immédiatement dans ses yeux la grosse déception. Et il ne se gêne pas pour me le dire « Ah mais…. Ben t’as pas mis de robe rouge ??? »

Je pensais qu’il plaisantait mais en fait non, pas du tout. Le mec pensait réellement que j’allais le recevoir en robe rouge (WTF) et talons (WTF). Mais réellement, il est déçu et le montre clairement « J’imaginais la rencontre parfaite. Je sais pas pourquoi, j’étais sûr que tu allais porter une robe rouge ». Car il est vrai qu’une rencontre parfaite se solde logiquement par le port d’une robe rouge et de talons de 12. C’est vrai.

« Non mais Nicolas j’ai du vernis rouge, sois pas déçu. Regarde. »

giphy (4)

Okay. Mais sérieusement, sans déconner, parlons franchement, soyons honnête. Je suis presque déçue pour lui. Nicolas est le genre de mec a réellement vouloir un truc sérieux, ce que je trouve super chouette hein. Mais… A être super exigeant et très fermé sur sa recherche, je me demande est-ce qu’un jour il va trouver l’élue de son cœur ? Je me déçois car le mec est en sadness totale. Il s’imaginait LE TRUC. Qui est absent. Je dis pas que j’en ai gros sur la patate mais fuck à la fin, je ne suis pas là pour réaliser les fantasmes de Nicolas.

Il retire ses affaires, pose sa veste, retire ses baskets et me donne ce qu’il a acheté pour l’apéro. Cimer mec, c’est bien aimable de ta part. Thanks god j’avais une bouteille de rouge car de son côté c’est jus de pomme et 5 minis paquets de chips. Ca va, j’aime les chips, mon gros popotin aussi d’ailleurs. Un peu crevard sur les bords je trouve mais l’attention est bonne.

Il va se passer ptre une heure, que j’ai trouvée assez longue d’ailleurs, avant que Nicolas ne parte. Oui, j’avais bien capté le fait qu’il n’arrêtait pas de bailler, mais genre sans cesse. Pas la peine d’en dire plus mec, pour une fois, j’ai su décoder la gestuelle (oui car je suis archi nulle pour ce genre de truc). Mais comme tu le sais, je ne suis pas une connasse, j’ai posé plein de questions à Nicolas. Car lui comme moi, on ne se plait pas, mais c’est pas pour autant qu’on va rien se dire, c’est pas pour autant que je ne m’intéresse pas à lui. J’ai envie d’en savoir plus sur ses attentes, ce qu’il aime chez les femmes, ce qu’il recherche vraiment. Je sais que ce n’est pas moi : je fais trop mec à son goût, je suis trop pulpeuse, je fume, je bois => quel magnifique portrait de moi, j’adore.

« T’as fait beaucoup de rencontres alors ? Raconte un peu » => j’ai vu 23 filles en quelques mois. Décrocher un rendez-vous c’est pas le plus dur en fait… Mais comme je veux vraiment un truc sérieux, je dois vraiment faire gaffe car la plupart des meufs veulent juste un corps à corps et après c’est fini. Moi j’espère vraiment construire un truc avec une femme, je veux encore avoir des enfants, je veux acheter à nouveau un appartement.. Je veux partager, voyager… Je veux vraiment une petite amie.

« Mais comment ça se fait que parmi les 23 nanas vues, y’en a pas une qui t’a tapée dans l’oeil ? » => Parce qu’il y a tout le temps un truc qui cloche… J’aime pas les cheveux bouclés, j’aime pas les jeans ni les baskets sur les filles… J’aime réellement les femmes très féminines, pour ça que j’espérais te voir en robe rouge et talons. Après y’a les fumeuses, celles qui boivent de l’alcool, celles qui sont trop jeunes dans leur tête pour avoir un enfant l’année prochaine. Une fois y’a une fille elle avait un sac à main qui n’était pas en cuir, j’ai pas aimé non plus. Et une autre se rongeait les ongles. Pareil j’aime pas trop quand la fille sort trop, je veux qu’elle reste un maximum avec moi, ni qu’elle habite trop loin. Donc voilà, y’a plein de choses qui font que je n’arrive pas à trouver de fille qui me tape dans l’œil.

Je ne critique pas Nicolas. Car on a tous nos préférences et nos trucs qui nous font tiquer. Je comprends ce mec, je comprends ses attentes et j’entends bien pourquoi il n’y arrive pas malgré tout ce qu’il met en oeuvre.

Du coup, il s’en va, comme il est venu. Rien de plus. Rien de moins. Je dis pas que j’ai perdu mon temps car ce mec m’a touchée. J’ai un peu de peine pour Nicolas qui a des valeurs, des espoirs et je trouve ça super mimi car le mec est prêt mais ça ne vient pas. D’habitude ces paroles, je les entends de la bouche des nanas, c’est presque la première fois que je les entends chez un mec et limite, ça me redonnerait presque un peu de baume au cœur en me disant « Ah tiens Matka, tous les mecs ne sont pas tous des gros connards, y’a des mecs bien ».

Tout est une question de timing…

D’ailleurs il est où mon keum ? Toujours à traîner celui-là. Depuis combien de temps je l’attends hein ? Ma liste ci-joint cher père Noël : drôle, gentil, attentionné, buveur de vin et de bières, un peu de bidou, un peu de rides. Voilà, c’est tout pour le moment. Le reste m’en fous un peu.

Tiens, tu sais ce que j’en dis du timing moi ?

giphy.gif

Allez, bisou quand même.

15 réflexions sur “First date (42) : Nicolas

  1. Je dois avoir un cour de pierre mais moi le trouve pas touchant du tout.

    C’est le genre de mec qui te met dans une cage et qui va essayer de te faire changer pour que tu colles à son idéal. Cela ne laisse aucune place à la spontanéité, et aux « défauts ». En gros il cherche la meuf parfaite à ses yeux, ne fera aucune concession, donc comment dire…
    Aimer c’est avant tout accepter les défauts de l’autre sans chercher à tout prix à les corriger, accepter les différences c’est bien aussi non? Alors que certaines choses le bloquent ça peut se comprendre, mais ça arrive aussi très souvent de tomber amoureux de quelqu’un qui remplit pas toutes les cases de « l’idéal » et souvent, c’est avec ceux là qu’on reste…

    Aimé par 2 personnes

    1. Je comprends carrément ton raisonnement !!
      Et je suis assez d’accord là dessus d’ailleurs.
      Mais en fait, juste que moi, à mon échelle, enfin je veux dire, comme je suis, c’est pas du tout un mec pour moi.
      Mais y’a des nanas qui adorent ça ! Chacun son truc, son petit business, je pense sincèrement qu’il existe un tas de nanas intéressées par son profil.

      C’est parce que nous… On a besoin d’autre chose Gwen ❤ Les Nicolas ne sont pas fait pour nous héhé

      J'aime

      1. Ahaha écoute je n’ai même pas eu l’occasion de lui effleurer le bras donc ça… Je peux pas te dire ! Mais en tous cas il n’avait jamais fait réf au cul dans toutes les discussions !

        J'aime

  2. « Est-ce que tu penses que si tu m’aimes, tu n’aimerais pas un peu moins ta fille? » MAIS WHAAAAAAAAAAT ? Entendons-nous bien, j’ai pas de gamin, mais WHAAAAAAAT THE FUCK LA QUESTION TORDUE ? Pardon pour les majuscules. Bisous bisous.

    Aimé par 1 personne

    1. Bisous ma belle ❤
      Non mais moi y'a des trucs qui me donnent de l'urticaire aussi !! Faut être un brin taré pour sortir ça… Le genre de mec qui aime être au dessus de tout pour la meuf. Triste.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s