Les produits laitiers ? Non merci.

giphy (1)

Une bonne dizaine d’années pour avoir un diagnostic. C’est long presque dix ans non ?

Mes symptômes qui m’ont pourris la life :

  • Eczéma DE-GUEU-LA-SSEUH localisé sur les mains, les paumes. Et quelques plaques sur les bras et les cuisses aussi. Pas vraiment joli. Le tout accompagné de crises nocturnes de démangeaisons tellement intenses que j’en tachais mes draps. Plein de sang. Bref. Un enfer.
  • Visage bien bouffi bouffa.
  • L’été comme l’hiver ça ne me quittait pas. C’était bien évidemment pire en hiver à cause des crevasses, genre à en avoir jusqu’à 5 voire 6 par doigts, un cauchemar j’te dis ! Mes potes me disaient « Ah mais Matka, c’est dégueulasse, fais quelque chose!! » Ben merci mais c’est pas de ma faute les amis.
  • Ah oui et de l’asthme aussi.

Pendant une décénie j’ai vu des dermatologues, des généralistes, je suis même partie une fois aux urgences car mes mains avaient tellement gonflé que j’ai flippé ma race. Durant cette décennie, je me suis fait prescrire des corticoïdes, des antihistaminiques, j’ai testé aussi l’homéopathie et toutes les crèmes pour les mains. Je suis une ultra consommatrice de ouf de crèmes pour les mains. J’ai arrêté de compter combien de tubes j’ai tué ces dernières années.

Je ne me suis pas arrêtée à la médecine traditionnelle. J’ai la chance d’avoir des amis de toutes origines confondues et une amie Laotienne m’a présentée à son oncle qui m’a donné de quoi faire un traitement, en vain. Donc le guérisseur c’était pas pour moi. Et puis j’ai vu aussi un magnétiseur, oh… Non, ça n’a pas marché non plus.

Karité pur, huile de coco, cataplasme d’ail (ça pue), eau glacée sans compter les essais médicamenteux, je m’en suis jamais sortie.

Et puis à un moment, bah tu arrêtes de vouloir absolument savoir ce que tu as et tu subis, juste ça, tu subis ton petit fardeau. Je me disais que je devais être stressée, angoissée de la vie, je somatise trop, je suis pas foutue comme les autres. Et puis c’est comme ça, voilà. Donc je cachais un peu mes mains. Et puis fuck à la fin, c’est pas de ma faute.

Les gestes du quotidien sont par périodes douloureux : faire la moindre vaisselle à la main est une torture, même si je mets des gants, y’a rien à faire. Laver mes cheveux, changer des draps, tenir un stylo, retirer du vernis à ongles au dissolvant (là je montais au plafond pour le coup, la torture) ou taper sur le clavier. C’est totalement anodin mais quand ça touche les mains, les doigts, les extrémités, je t’assure que chaque geste est un calvaire.


Mars 2015, une angine. Je vais chez un généraliste, première rencontre. J’ai changé de docteur et j’ai opté pour un généraliste juste en face de là où je bosse. Je peux y aller sans être freinée par les horaires. Bref c’est plus simple pour moi (d’ailleurs c’est lui qui m’a soigné de mes mycoses de l’enfer).

A la fin du rendez-vous, j’en profite pour qu’il me fasse une ordonnance de corticoïdes et antihistaminiques habituels. Ma survie quoi. Le mec comprend pas pourquoi et me pose des questions. Suite à l’interrogatoire j’ai droit à des sourcils froncés et un silence de sa part.

  • Hum docteur ?
  • Mais Matka pourquoi vous faites ça ?
  • Bah y’a que ça qui me calme de mes crises de démangeaisons
  • Mais vous avez des tests chez un allergologue ?
  • Ah oui, je suis allergique à rien sauf au nickel
  • Oui, bon, rien de foufou… Mais avec une prise de sang ? Rien ?
  • Ah non, je ne suis pas allée si loin. On avait fait une 50aine de tests, j’ai fait ça dans le dos et rien de rien, mis à part le nickel.
  • Ok. On vous a déjà parlé des produits laitiers ?
  • Heu, oui, je connais.
  • Mais non enfin. On vous a jamais parlé des produits laitiers et des risques d’allergies ?
  • Mais comme quoi ? Genre ça me rend malade ?
  • Ah oui.
  • Ah mais j’ai pas de problèmes intestinaux Docteur. Mon transit va super bien et j’ai pas de soucis de digestion non plus.
  • *roll eyes* Mais non, je vous explique. Y’a intolérance et allergie. On parle d’intolérance quand vous avez du mal à digérer, quand vous avez des maux de ventre violents ou encore des diarrhées. Bon, ok. Mais y’a aussi des personnes allergiques. Moi je pense que vous devriez tester quelque chose d’intéressant.
  • Hum ?
  • Bon, alors c’est un peu difficile dans un premier temps mais on s’y fait. Voilà, je veux que vous arrêtiez pendant… allez… pendant 3 semaines. Vous arrêtez les produits laitiers. Donc pas de crème, pas de beurre, pas de fromage, pas de lait. Vous oubliez les produits industriels, y’a aussi de la poudre de lait.
  • Mais je fais comment pour survivre moi ????
  • Non mais arrêtez un peu, on vit très bien sans manger de produits laitiers vous savez. Y’a plein d’alternative, vous verrez. De l’huile d’olive pour la cuisine, les laits végétaux, les yaourts au lait de soja etc. Mais allez, 3 semaines. Faites l’effort s’il vous plait.
  • Ah ouais mais quand même… Pas de fromage alors ? Rien de rien ?
  • Rien de rien. Logiquement, si c’est une allergie liée aux produits laitiers, vous allez rapidement voir une différence. Vous revenez me voir dans 3 semaines ? Si c’est pas ça, on va voir autre chose.
  • Bon. Ok. Challenge accepté.

Et on s’est serrés la main. Et puis je suis partie en me disant « Bon ben… On va tester hein. J’ai que ça à faire… Ras le cul des médicaments. Je vais faire un tri du coup. »

giphy (5)

S’arrête ici ma consultation avec l’homme qui m’a sauvé la life. C’est un peu pompeux dit comme ça mais si tu avais vécu mon quotidien, tu aurais p’tre dit la même chose.


J’ai commencé à appliquer mon nouveau régime alimentaire le soir même… Roh la galère… Donc pas de beurre dans mes pâtes, pas de gruyère râpé ? FUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUCK la galère (-_-‘). J’ai mis un filet d’huile d’olive dans mes coquillettes, du sel de Guérande et de la ciboulette. Voilà. Je faisais grave la gueule. J’étais DEG.

giphy (3)

J’ai tenu le coup les amis. J’ai donc changé mes habitudes alimentaires, c’était chelou au départ mais comme me l’avait dit mon médecin, c’est assez facile. Je peux vous assurer que les résultats n’ont pas attendu 3 semaines pour se montrer. Non. Dès le 4ème jour : renaissance totale.

Mes mains étaient moins rouges. Beaucoup moins de démangeaisons. Les crevasses se refermaient peu à peu. Au fur et à mesure, j’ai eu moins de plaies ouvertes et ça s’est calmé. Grave ça s’est calmé. Je dirais même un truc de ouf que ça s’est calmé.

J’ai revu mon médecin quelques semaines plus tard : bon, on s’est rendus compte tous les deux que les produits laitiers ne me conviennent pas => mon corps rejette le truc à sa façon. Il m’a proposé de faire une prise de sang non remboursée, je crois qu’il fallait compter dans les 150-200 euros pour avoir une liste complète des allergènes. Perso je ne l’ai pas faite car je sais qu’il suffit que j’arrête les produits laitiers pour que ma santé s’améliore. J’ai donc fait l’impasse.

En quelques mois j’ai perdu 7 kilos. Sur mon gabarit je l’ai vite ressenti. J’ai perdu du bide, mon visage est moins gonflé. Je n’ai plus d’eczéma, fini les crises nocturnes de démangeaisons, je n’ai plus de plaques sur le corps. UNE PUTAIN DE RENAISSANCE.

giphy (6)

Par contre, il suffit que je craque sur une pizza pour que je paye mon craquage quelques jours plus tard : je vais avoir le visage tout bouffi, je vais me gratter grave les mains et ça va recommencer. En petite quantité hein, pas comme avant. Donc tout ça j’arrive à le gérer.

Ça devient un peu plus compliqué quand je mange au restaurant. Privilégier les restaurants asiatiques c’est mon truc. Et puis je n’hésite pas à faire « ma relou » avec les serveurs qui sont en général très compréhensifs : on me cuit le poisson dans de l’huile au lieu du beurre ou on me propose une alternative. Ça se passe bien. Il arrive même que le serveur me sorte une carte spéciale « allergènes » avec les plats que j’ai le droit de manger.

Je bénis les ouvertures de restaurants vegan, dans lesquels aucun produit laitier n’est cuisiné donc je peux manger les yeux fermés.

A la maison, je remplace le beurre par de la margarine, je fais des crêpes au lait d’amande (bordel c’est divin) par ex, je mets de l’huile dans mes gâteaux, des yaourts au lait de soja, uniquement du chocolat noir, si j’ai envie de fromage, je prends du lait de brebis ou de chèvre. Pour les petits craquages en début de règles (TMTC on est toutes pareilles à manger un peu de la merde hein) j’ai le droit de manger des trucs à base d’huile, du genre Oréo, gaufres Belges avec du gros sucre (huuuuuuuuuu), pâte à tartiner etc. BREF si j’ai envie de manger des trucs pas très sains, c’est tout à fait possible.

J’espère qu’un jour je vais retrouver des ongles lisses, car certains sont gondolés voir même « troués ». Ouais c’est bizarre, mais c’est rien comparé à avant. Ça c’est ma touche super glamour.

Et puis… Et puis s’est opéré un autre changement aussi. Je me suis tellement rencardée sur les produits laitiers… J’essaie toujours d’en parler autour de moi : les produits laitiers, c’est clairement de la daube pour toi. Mais vraiment. Et je sais de quoi je parle, je bosse dans l’industrie laitière. C’est pas un comble ça d’ailleurs ?

giphy (7)

Pourquoi tout le monde devrait ouvrir les yeux sur ce que sont les produits laitiers :

  1. L’homme est la seule espèce du règne animal à consommer un lait qui n’est pas de son espèce. Rien que ça. Bon. Un exemple : t’as jamais vu un chiot téter une jument ? Bon. Et adulte qui plus est ? Bon. Alors bordel, qu’on m’explique clairement pourquoi on consomme tout au long de notre vie le lait de la vache qui lui, est destiné au veau ? Bon.
  2. Le respect de l’animal. Une vache, espérance de vie : 20 ans. Une vache laitière, espérance de vie : 2 à 5 ans. Rien ne te choque ? Moi si et terriblement d’ailleurs. Je te laisse méditer sur ce deuxième point.
  3. Toujours dans le respect de l’animal, la courte et triste vie d’une vache laitière est déplorable. Pour que la vache fournisse continuellement du lait, il faut qu’elle soit pleine et pour qu’elle soit pleine il faut qu’elle soit inséminée régulièrement. Par ? La main de l’Homme. De plus, du moment qu’elle met bas, elle ne pourra rester que quelques jours seulement avec son veau. Car il sera séparé de sa mère immédiatement (on a besoin de couper son estomac et de recueillir la présure, coagulant d’origine animale que l’on incorpore dans le processus de fabrication du fromage). Donc nous avons une vache stressée, angoissée, triste et malheureuse (oui, j’en suis convaincue). Tu veux vraiment consommer le lait d’une vache dans un tel état psychologique ? Moi non.
  4. Le lait de vache (caséine, lactose) est indigeste, beaucoup de personnes sont intolérantes et/ou allergiques. Mais ouais les gars, ouvrez les yeux, le lait de la vache n’est pas fait pour être correctement digéré par le système digestif de l’Homme. That’s all.
  5. On a tendance à dire qu’il y a plus de calcium dans le lait que n’importe où sans compter que ne plus consommer de lait apporte une carence en calcium. Faux. Mais faux bordel. Du calcium déjà, y’en a partout, même dans l’eau poto. Thym, sardines, amandes, fruits frais, bidoche, épinards, tofu, haricots … Y’a de quoi faire. Et encore, ces aliments sont dans la classification du top 10 des aliments. En fait, y’en a un peu partout du calcium. Je fais des prises de sang de temps en temps, je vais bien, zéro carence de calcium en ce qui me concerne. Je viens de trouver ça sur le site du Monde : 1 litre de lait = 1 200 mg de calcium
                    1 litre d’eau minérale = 100 à 600 mg de calcium

                    1 yaourt nature (125 g) = 130 mg de calcium
                    100 g de brocoli = 50 mg de calcium
  6. Le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) préconise à présent 2 produits laitiers par jour, au lieu de 3. LOL. Tiens tiens, les produits laitiers ne seraient pas si bons que ça pour la santé alors ? Allez bisou.
  7. Il est tout à fait possible de vivre sans lait de vache, sans avoir de carences en plus. Je te le donne en mille : il existe dans le monde des populations qui n’en ont jamais consommé de leur vie. Sans déconner O_O Bah oui frère. Ils font comment les Japonais ?! Ils y arrivent, je te jure, ils y arrivent.

giphy (7)

Je te l’ai dit plus haut, mais parfois, craquer sur une pizza 4 fromages, bordel de merde mais c’est tellement trop la vie. On est d’accord. Bah tu sais quoi ? Je te dirais que le corps est une formidable machine qui s’adapte parfaitement bien aux changements que tu opères : comment je me sens tellement mal physiquement après. La phase digestive est hyper longue, douloureuse (oui, clairement j’ai mal au ventre), c’est gras, ça me reste pendant des heures. Sans compter le déchargement fécal qui suivra quelques heures plus tard. Que ceux qui connaissent ça lèvent la main ! (et des boutons sur la tronche).

Non mais voilà, je suis pas là pour te dicter ta life et te dire que ce que tu fais c’est bien ou mal. On s’en fout, on s’en branle et c’est pas le débat. C’est pas mon rôle. Mais si on prenait un peu de recul et qu’on essaye de réduire la consommation de produits laitiers… tout comme la consommation de viande. Sortir de l’engrenage, ouvrir les yeux et se documenter un peu. Faut penser aux animaux qui ne demandent rien, pensez aussi à votre santé et à votre corps. Et puis hé… La planète.

Allez fais pas la tronche, TMTC j’ai raison en plus. Je ne suis qu’amour envers mon prochain. Bisou ❤

giphy (8).gif

 

18 réflexions sur “Les produits laitiers ? Non merci.

  1. C’est marrant je m’attendais pas à tomber sur un article du genre! Oo (j’avoue les mycoses vaginales j’ai pas lu hein mais comme celui-là me concerne, oui)

    En fait ça m’étonne pas vraiment (mais du coup toi tu réagis puissance 10 en mode elephant man) et non les produits laitiers c’est caca boudin… le pire c’est que ça favorise l’osthéoporose(y a qu’à regarder le pourcentage dans les pays asiatiques qui n’en consomment pas beaucoup: 10 fois moins de cas que chez nous) alors que c’est censé être « bon pour les os »… Ou quand le lobby du lait fait sa propagande dès le primaire…
    Tu peux envoyer des fleurs chaque année à ce généraliste hein…

    De mon côté ça fait 3 ans que je suis végétarien (pas végétalien ni vegan). J’ai arrêté la viande du jour au lendemain (beaucoup + facile que la clope!) et j’ai aussi diminué drastiquement ma consommation de fromage (les autres produits laitiers je n’en mange pas). Y a que le beurre (1/2 sel of course) que je n’ai pas arrêté :/ (la margarine c’est dégueu au passage..ou putot insipide >< ).
    Du coup moi qui avais toujours plein de boutons sur la gueule (vive l'acnée passés 30 ans -_- ) j'ai eu très vite BEAUCOUP MOINS de boutons et une plus belle peau malgré la clope.

    Concernant l'arrêt de la viande ( et sans vouloir lancer de débat débile et stérile à base de "et la protéine? Oo" ou "et le cri de la carotte au fond des bois?" ) depuis que j'ai arrêté je me suis trouvé plus calme (j'adore la viande au passage hein, rien à voir avec les goûts) et surtout quand tu n'en manges plus : t'es plus jamais constipé! 😀 (au contraire même des fois, faut trouver le juste équilibre dans ton alimentation).

    Au passage, vive les dermatos spécialisés et "j'vais vous prescrire des corticoïdes!" (chapeau bas autant d'années d'étude pour ça) aka le truc miracle qui efface les tâches mieux que Cilit bang (mais avec 15000 effets négatifs)… pour voir revenir les mêmes trucs + tard. (forcément en traitant les effets et non la cause, ça ne risque pas de disparaître!)

    Aimé par 1 personne

      1. En tant que (connasse) parisienne, t’as testé les pizzas vegan ? Bordel, je crains d’être déçue. Le fromage, honnêtement, t’en penses quoi ?

        (les oeufs… vraiment…c’est un amour éternel, inexplicable)

        J'aime

      2. Y’a Pizza Julia rue de Charenton qui fait de délicieuses pizzas option vegan sans fromage, sinon en magasin bio (Naturalia) tu trouves des pizzas avec fromage vegan que perso j’adore, la marque c’est Les p’tits chefs du Bio, ils utilisent une mozza vegan italienne vraiment pas dégueue !
        Etant d’origine italienne, j’en pense que la vraie pizza napolitaine, c’est une bonne pâte, de la sauce tomate maison et de l’ail et de l’origan et c’est tout. Point de fromage.
        J’en pense aussi que j’étais accro au fromage de brebis et que si j’aimais le goût à fond, aujourd’hui je me félicite de privilégier la vie d’animaux innocents plutôt que de ne penser qu’à mon petit plaisir qui dure quoi ? 10 mn ?

        J'aime

      3. Faudrait que je m’y mette… Car en général je demande une pizza mais avec uniquement du fromage de chèvre. Y’a Hank dans le 3ème qui propose des pizzas vegan, à l’occasion j’irai tester !

        J'aime

      1. OK, ben le jour où les mecs m’intéressent (= JAMAIS), tu me fileras plus d’infos. 😉

        Mais tous tes problèmes là (les mycoses, les intolérances, faire caca, bon ok j’arrête), ça t’es venu l’idée y’a 2 mois de tous les résoudre, où c’est plus ancien mais tu ne choisis d’en parler que maintenant ?

        Aimé par 1 personne

      2. Je vois que tu est hyper attentif à la lecture de chaque article !
        Pour répondre à tes questions :
        – mycoses : j’attendais d’avoir assez de recul pour en parler
        – allergie : ça faisait un moment que je voulais écrire dessus
        – faire PIPI (pas caca), parce que c’était d’actualité

        Je me rends compte que le dernier article de rencard date du mois de mai, j’ai vu ça tout à l’heure oups.
        Du coup oui, je suis tout à fait consciente de la tournure du blog, mais en même temps, j’ai envie de sortir un peu des trucs de rencontres. Ca reviendra !

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s