Flux instinctif libre et FEMPO, la suite

Braaaaaa braaaaaa

Comment ça envoie de la grosse lourdeur ce titre.

Pour info, jamais de ma life j’aurais pensé écrire là dessus. Alors pour les non connaisseurs.euses, le flux instinctif libre… C’est quoi ?

En gros de chez gros, ça se passe pendant les règles (oui, on parle une fois de plus des règles, ma passion). Tu serres ta teucha et tu retiens ton flux en toi. Ca revient au même que quand tu te lèves le matin : tu squizz de ouf et tu cours aux toilettes, là l’image est plus parlante pour toi j’en suis certaine. Voilà. Donc pour les plus Indiana Jones de toutes ça se résume à : j’arrive à ne plus porter de protections hygiéniques. Pour les Bernard Pivot (c’est-à-dire moi) ça se résume à : je reste assise 2 heures au bureau et je cours aux toilettes pour éviter le pire. Mais comme je ne suis pas une casse-cou de dingue, je porte une protection, je ne suis pas ouf non plus hein.

Je ne suis pas une master en F.I.L (oui, je préfère prendre l’abréviation car c’est beaucoup trop long à écrire et à lire) mais au fur et à mesure de mes cycles, je me lance des challenges. Car ma vie c’est de la merde, un long fleuve tranquille, je n’ai rien d’autre à faire qu’expérimenter pendant ma période de règles. En fait je pars du principe que ces quelques jours sont relous donc autant apporter une petite touche funky. Et comme je suis une meuf super funky, je teste le truc.

Je ne vais pas te mentir mais pour moi, dans ma petite tête de blondasse, le F.I.L était réservé aux nanas qui mangent des graines de quinoa le matin, boivent du thé bio toute la journée, n’ont pas Facebook, font du compost, aiment marcher dans les bois le matin vers 5 heures, se lavent les cheveux à l’eau uniquement et leur grand kiffe c’est le yoga sous toutes ses formes. Voilà, le vieux portrait que j’avais. Le F.I.L c’était ça. Et le port d’un saourel aussi, les préjugés ont la vie dure chez moi.

Parce que moi je suis du genre : expresso et 3 clopes le matin, je bois de l’eau tout court, j’ai un compte Facebook depuis 2007, je laisse mourir mes plantes sur mon balcon, à 5 heures du matin je pionce et j’ai actuellement 9 shampoings sur le rebord de la baignoire sans compter que les trucs de relaxation me donnent de l’anxiété donc je te parle pas du Yoga, ça m’emmerde à fond. J’étais très loin du stéréotype de la meuf proche de la nature et à l’écoute de son corps. Sans compter que j’aime pas les sarouels.

FEMPO_00910032

Mais woooow, je reviens sur ce que je viens de noter : alors ouais je suis d’accord avec moi-même, je suis pas du tout proche de la nature mais écouter mon corps ça je sais faire ! Et je le fais d’ailleurs vachement bien ! Je connais bien mon body mais j’y prends pas forcément soin. Bref, je sais quand j’ovule, à la minute près et de quel côté (en même temps c’est facile, c’est toujours le même), je connais bien la machine. Le fait d’avoir enfanté par voie basse m’a rapproché de mon périnée (hé ouais) et je peux t’assurer que je le respecte grave mon périnée. Il a retrouvé sa force d’antan, tout roule oklm pour lui et nous vivons en totale osmose. En gros ce que je suis en train de te dire, c’est que si tu viens d’accoucher et que ton périnée est légèrement flemmard, lâche l’affaire, tu vas devoir attendre un peu meuf.

J’ai vu pas mal de vidéos, lu des articles et j’ai jamais compris pourquoi les meufs faisaient ça. Pardon, c’est pas « pourquoi les meufs faisaient ça » mais plutôt s’infligent ça. C’est quand même un truc de ouf, sans déconner, faut être tarée pour jouer avec le feu.

Je suis la Bernard Pivot du F.I.L je me répète, pas téméraire du tout, j’aime la sécurité et je hais le goût du risque (antithèse). Je suis une mémère qui aime ses habitudes, j’ai ma routine et basta. Donc sortir sans protection, c’est NO WAY. C’est inconcevable. Ce qui fait que je continue de porter ma super culotte trop chan-mé FEMPO (oui, je suis toujours enchantée par ce produit qui me facilite la vie) ainsi que des serviettes hygiéniques. Bouge pas, je te parle de FEMPO un peu plus bas. Meilleur partenariat de ma life de blogueuse. Sans déconner.

8

N’ayant pas un flux de ouf dingo, habituellement, je change ma serviette le jour le plus vénère environ 3 fois à tout casser. Pratiquer le F.I.L me permet de garder la même serviette toute la journée. Je la change pour une question de confort TMTC mais si je veux, je peux garder la même.

Je ne pratique le F.I.L uniquement qu’au travail : je bosse dans un bureau c’est très simple pour moi. Rester assise oklm et me lever une fois toutes les 2 heures pour virer le flux et basta, ça se résume à ça. C’est tout.

C’est parfois un peu épique, je pourrais te donner l’exemple du matin quand tu te lèves de ton lit : t’as en tête « La chevauchée des Walkyries » de Wagner et tu cours le plus vite possible en serrant ton vagin et en mettant tes mains (instinct de survie pour ton pyjama) direction les wawas et tu lâches ce qui n’est pas tombé de la nuit. Voilà, le F.I.L parfois c’est aussi ça, une sorte de self contrôle total, c’est pour cette raison que je continue de porter des protections. Histoire de.

Donc voilà, le F.I.L c’est assez easy en fait comme tu peux le voir. Ça se trouve tu le pratiques même sans le savoir. On retient en soi et on se détend régulièrement. C’est vraiment pas une révolution mais ça permet de contrôler, ça permet aussi de réduire sa consommation de serviettes.

4

Je reviens sur les culottes de règles. Je t’ai déjà parlé du fait que ça a changé littéralement ma vie lors de ma période de règles, mais vraiment. Je n’hésite pas à en parler autour de moi, autant les collègues que les amies (que même mes amis aussi). Car dans la tête des gens c’est 2 solutions pour se protéger lors des règles : soit le tampon soit la serviette. La cup est de plus en plus démocratisée mais les culottes de règles on en parle très peu et c’est à mes yeux la meilleure option :

  • 100% vegan (pas de laine utilisée)
  • 100% confort (c’est l’équivalent d’un bas de maillot de bain)
  • 100% bon pour ton corps (aucun traitement à base de nanoparticules, pas de traitement chimique) => on réduit au max les risques de mycoses et d’irritation !
  • Pas de sensation d’humidité
  • Facile à entretenir : on rince sous l’eau froide et direct à la machine à 30 degrés
  • On peut la garder des années
  • On est peinard toute une journée entière !

Et je reviens sur « on est peinard toute une journée entière » => je te vois venir sur ton petit poney toi. Tu vas me dire « Ouais mais Matka, moi j’ai un flux super vénère, je suis dans l’obligation de changer au moins 5 à 6 fois ma protection dans une journée ». Et je sais ce que c’est. Oh que oui je sais ce que c’est. J’ai porté un stérilet en cuivre durant ma vingtaine, autant te dire que je suis très bien placée pour te confier que c’est un putain d’enfer les flux vénères. Je partais d’un jour 1 => jour 10. Un enfer. Donc je te comprends tant.

Hé bien sache que la très bonne marque FEMPO a mis au point une nouveauté, c’est la culotte de règles pour les flux super vénères. Certes c’est un investissement, certes c’est pas donné, mais c’est une culotte que tu gardes pendant des années. C’est un excellent produit, de très belle qualité que j’ai eu la chance de tester et j’en suis toujours ravie. Ce produit te permet d’être clairement OKLM. Dans un 1er temps, je vais pas te mentir mais j’avais pas trop confiance : comment une simple culotte peut éclipser mes traditionnelles serviettes Always à ailettes (les vertes, j’ai mes habitudes) que je change régulièrement dans la journée ? J’ai donc fait un test un weekend, à la maison et oui… ça fonctionne.

FEMPO_culottedereglesabondantPOWERPLUSPLUS+copy

Vous avez été plusieurs à me faire confiance, à passer le cap et tester la culotte FEMPO. Vos retours sont ultra positifs. Vous me connaissez, ici pas de langue de bois, j’ai passé l’âge et je suis pas une vendue à proposer des partenariats de pacotilles, pas le genre de la maison. Et je sais que je vais pas me prendre la tête avec ma fille quand elle sera en âge d’avoir ses 1ères règles => ce sera culotte FEMPO pour elle, mais clairement. Les tailles vont jusqu’au 48, pour votre confort et votre cucul, je vous conseille vivement de prendre une taille au dessus car les tailles sont un poil titounettes.

Alors, qui fait déjà le F.I.L ? Qui a testé une culotte de règles ? On en parle un peu dans les commentaires ?

❤ Big bisous à toi, je te promets que je reviens bientôt ❤

 

 

10 réflexions sur “Flux instinctif libre et FEMPO, la suite

  1. Prochaine étape tu nous parles des oeufs de yoni qui t’ont aidé à muscler de ouf ton périnée 😉
    J’ai l’air de plaisanter mais je suis pour tout ce qui libère les femmes et leur permet de connaître mieux leur corps (et j’ai des oeufs de yoni).
    J’ai l’impression que je ne serai pas capable avec le FIL. Et puis j’utilise la cup et un truc absolument contraire à la mouvance, yoga, graines de chia, no poo… les tampons de baise. Parce que même si mes règles sont peu abondantes et ne durent pas, j’ai parfois (souvent) envie de sexe et de le pratiquer sans trop de contraintes.

    Aimé par 1 personne

    1. Pour ce qui est du sexe pendant les menstrues, j’ai un vieux drap que je n’utilise que pour ça. A étaler par dessus le lit et hop, à laver direct après. Je crains cette historie d’éponge, je sais pas pourquoi, c’est sûrement psycho !!
      Les oeufs de Yoni… Ca marche vraiment ???

      J'aime

  2. Tes craintes sont fondés, à mon avis c’est nocif +++ ces tampons.

    ça veut dire quoi ça marche les oeufs de yoni ?
    Pour moi c’est une pratique un peu spirituelle (même si je ne porte pas de sarouel, je prends l’avion, je mange de la viande…). J’ai différentes pierres, pour différents moments ou états d’âme. Il m’arrive juste d’avoir l’oeuf sous mon oreiller pour m’apaiser par exemple.
    J’ai également une pratique plus classique. Mon périnée est très tonique, mais j’ignore si ça a un lien.

    J'aime

  3. Sympa ton article , le flux instinctif libre faut vraiment que je teste, il paraît que ça te fais vraiment prendre conscience de la maîtrise de son corps. Pour la culotte , je suis une adepte de la cup depuis quelques années donc je suis moins tentée mais je me dis que pour la nuit ça peut être pas mal . A méditer ….

    Aimé par 1 personne

  4. Ahahah j’ai cru me lire pour madame quinoa-saouel, mes proches savent que les préjugés ont la vie dure avec moi aussi et je dis tout exactement pareil 😀

    C’est super intéressant comme article ! Je n’avais jamais entendu parler de ça. J’ai bien conscience de ne pas avoir pleine conscience ce mon corps, j’ai encore beaucoup à apprendre, mais cette fameuse semaine qui ne va pas tarder à arriver, je penserai à toi et j’essaierai aussi 😀

    Aimé par 1 personne

    1. Ma technique c’est celle dont je parle : je ne le fais qu’au travail, je retiens le flux (je squizz, je serre, je fais ce qu’on appelle le stop pipi) et régulièrement, je vais aux toilettes pour évacuer le flux !
      Ca me permet de pas tuer trop de protections dans la journée 🙂

      J'aime

      1. J’ai presque envie de dire « Whaaat, c’est tout ?! »
        Je tenterais le coup, mais j’suis pas hyper sereine dans l’idée. J’ai du mal à me représenter le truc.

        Par contre saches que je pense à toi tous les matins en allant aux toilettes (désolée), je repense à cette phrase : « t’as en tête « La chevauchée des Walkyries » de Wagner et tu cours le plus vite possible direction les wawas » : parce que c’est le même sketch tous les jours entre moi, ma vessie faiblarde et le pipi du matin.
        Sauf que maintenant, ça a une dimension carrément épique.
        Grâce à toi.
        Love ❤

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s